Fermer
Garance Fillain
À savoir | 30 janvier
3 mn

La poésie gourmande du Potager du Roi
Au royaume des fruits et légumes, les variétés exotiques sont reines.

Courges Le Potager du Roi Versailles © Pluris
Simone Zanoni Le Potager du Roi Versailles © Pluris
v © Pluris
v © Pluris
Légumes anciens au potager du roi  © Pluris
Antoine Jacobsohn Le Potager du Roi Versailles © Pluris
Poireaux Perpétuels Le Potager du Roi Versailles © Pluris
« Un bon jardinier doit avoir de la passion pour les nouveautés », confiait à Louis XIV Jean-Baptiste La Quintinie, l’agronome créateur du Potager du Roi. Quelques siècles le séparent d’Antoine Jacobsohn, l’actuel responsable des lieux, mais c’est bien la même curiosité qui semble les animer.
D’une main il nous salue, de l’autre il nous tend un tubercule étrange qu’il nous invite à goûter. C’est sa manière de nous faire mordre dans son quotidien et découvrir l’incroyable diversité des plantes qu’il fait pousser avec toute la patience requise : 450 variétés de fruits et 400 de légumes ! Une telle richesse est rendue possible par le génie de son créateur, qui, entre 1678 et 1683, combinait les expositions, les niveaux et les palissades pour parvenir à cultiver des fraises en mars ou des asperges en janvier. Chaque année, le Potager produit trente tonnes de fruits, et vingt de légumes, sans ajouter d'engrais chimiques ni faire la chasse à toutes les bêtes qu'ailleurs on considèrerait nuisibles. « Le plus beau cadeau qu’on puisse faire, c’est d’offrir ce que l’on mange soi-même », déclame Antoine Jacobsohn pour expliquer l’intérêt que Louis XIV portait à son potager. Plaisir gourmand, et monnaie diplomatique, des poires Angelys, Bon Chrétien d'hiver ou Duchesse d’Angoulême.
Légumes anciens au Potager du Roi Versailles © Pluris
Légumes anciens au Potager du Roi Versailles
Arrivés au petit matin pour accompagner le Chef Simone Zanoni à la recherche d’un simple potiron, nous en sommes repartis avec un plein panier de poires de terre, de radis piment, d’héliantis et de bien d’autres curiosités aux noms et goûts inconnus. Sous une tonnelle nous apercevons un plant d’aubergines, une race unique cultivée au Japon par la même famille depuis des siècles, et qui prend ses marques sous la protection du Roi Soleil. Classé monument historique en 1926, et partie intégrante du site versaillais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le Potager du Roi n’a pas fini de livrer ses secrets.
Simone Zanoni  tomates piment au  Potager du Roi Versailles © Pluris
Simone Zanoni découve des variétés de tomates piment au Potager du Roi Versailles
Crédits photo : Pluris
Article paru dans le numéro #51 STREET ART
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
La poésie gourmande du Potager du Roi à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.