Fermer
Sophie Colin
À savoir | 7 janvier
6 mn

Jeunes mécènes pour œuvres majeures
#pluris suit le club #perspective, les #jeunesamis du #centrepompidou.

Averse de Delphine Reist, Centre Pompidou, Amis du Mnam © Delphine Reist
Averse de Delphine Reist, Centre Pompidou, Amis du Mnam © Delphine Reist
Il s’en passe des choses au Centre Pompidou, derrière ses tuyaux rouges et bleus et ses tubes transparents qui conduisent au ciel. Certaines œuvres rejoignent sa collection d’art moderne, l’une des plus importantes du monde, via un circuit méconnu : le réseau Perspective, et son hashtag #amis.
En 2005, la Société des Amis du Centre Pompidou a initié un groupe de mécènes de moins de 40 ans, chargé d’acquérir des œuvres pour le compte du musée. Avec une cotisation individuelle de 250 € par an (et 600€ pour la nouvelle catégorie des Bienfaiteurs), les membres font l’acquisition d’une à trois œuvres par an. Ils les choisissent à partir d’une sélection présentée par les conservateurs de chaque département du Centre Pompidou (collections modernes et contemporaines, photographies, arts graphiques, etc.). « L’objectif, c’est d’avoir l’œuvre d’un artiste de grande qualité la plus convaincante », décrit Christine Macel, conservatrice responsable du département Création contemporaine et prospective, chargée, pour Perspective, de la proposition des artistes en 2008 puis en 2014.

#force du travail et pertinence du propos

Des artistes qui ont convaincu par la force de leur travail et la pertinence de leur propos. Eca de Gyan Panchal, artiste d’origine indienne né à Paris en 1973, est une sculpture composée de deux grands blocs rectangulaires dont l’un prend appui sur l’autre. Au pied du second : des résidus de polystyrène. « Cette œuvre exprime un rapport à la technique avec le polystyrène, matériau issu du pétrole, donc d'un des matériaux les plus rentables du commerce international, qui devient une sculpture 'pauvre' », poursuit Christine Macel.
Eca de Gyan Panchal, Centre Pompidou, Amis du Mnam © Gyan Panchal
La collection constituée par Perspective, qui se veut représentative de tous les supports, compte aussi des travaux de vidéaste, avec Averse de Delphine Reist, née en Suisse en 1970. Une œuvre spectaculaire en 3D représentant un parking éclairé par des néons qui se fracassent au sol, plongeant l’espace dans l’obscurité. Des séquences sensorielles qui ont conquis des spectateurs réactifs. « Delphine Reist avait une carrière mais n’était pas collectionnée en France de manière importante. Averse m’a semblé être une pièce forte par ce mélange d’esthétique minimale et de force destructrice. »
Lorsque le budget ne suffit pas à acquérir une œuvre qui fait l’unanimité, les moyens viennent d’ailleurs. Les billets de banque chypriotes rachetés par Christodoulos Panayiotou à son pays lors du passage à l’euro, et passés au broyeur de papier pour les assembler en un tas pyramidal, ont attendu deux ans avant de rejoindre le musée. La Société des Amis, séduite, a complété le financement. Anecdote qui ne manque pas de sel quand on sait que cette œuvre évoque l’argent, l’économie européenne et la valeur de l’art.

#variations sur une pièce majeure

Autour de ces choix artistiques et de ces paris sur l’avenir, ce système permet au Musée national d’art moderne (MNAM) de posséder quelques pièces majeures, même si le budget de Perspective ne permet pas d’acquérir des œuvres onéreuses. « Notre choix se porte donc vers des artistes plutôt jeunes afin de pouvoir acheter une œuvre importante », rappelle Christine Macel, qui précise : « Les critères d’appréciation d’une pièce majeure varient selon le temps, les personnes et les époques. La valeur de l’œuvre ne se réduit pas à sa valeur marchande et sa valeur proprement artistique est parfois difficile à objectiver. Les critères peuvent être la cohérence entre le projet plastique et intellectuel, la sensibilité plastique illustrée par une technique traditionnelle ou au contraire par une technologie plus poussée. Il y a aussi des critères esthétiques, moraux ou éthiques. »
Enfin, pour Panchal, Reist et Panayiotou, entrer dans une collection publique et aussi prestigieuse dope leur cote, avec une plus grande reconnaissance de leurs œuvres en perspective.
Pour en savoir plus sur la Société des Amis et Perspective : Adhésions
Crédits photo : Gyan Panchal, Delphine Reist, Christodoulos Panayiotou, Averse de Delphine Reist, Centre Pompidou, Amis du Mnam
Bonnes adresses
Article paru dans le numéro #50 FILS À RETORDRE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Jeunes mécènes pour œuvres majeures à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.