Fermer
Sophie Colin
Recommandation | 9 janvier
5 mn
Que la chose soit entendue : il n’est ni le pâle faire-valoir d’un boîtier or serti de diamants qui gravirait les marches de Cannes, ni l’accessoire insipide d’une mécanique horlogère qui se réserverait les honneurs des prouesses technologiques. Voilà quelques années déjà que le bracelet horloger s’affirme, s’exprime et se réinvente. Son astuce ? Il est devenu interchangeable et sur mesure. Et en 2015, il franchit une étape révolutionnaire en se faisant high tech.
Il manquait un « e » au bracelet horloger pour en faire une pièce high tech à part entière. Montblanc comble ce vide avec TimeWalker Urban Speed e-Strap qui équipe ses montres TimeWalker d’un bracelet numérique avec écran tactile connectable à un smartphone via Bluetooth. D’un simple mouvement de poignet, tout amateur de haute horlogerie peut désormais consulter ses emails, ses messages, ses appels entrants et son agenda. Et pendant qu’il déclenche par télécommande l’appareil photo de son téléphone, e-Strap surveille sa fréquence cardiaque et les calories brûlées. À la pointe de la technologie, cet homme très occupé ne se départ pas non plus de son élégance avec un bracelet luxueux tissé de cuir et de carbone.
Au fil des saisons ou de la journée, au gré des humeurs et des envies, d’un simple tour de main aisé, le bracelet se fait sérieux, fantaisiste ou sportif. Le matin, cuir sobre ou sage Liberty ; le soir, satin raffiné ou léopard insolent. Un jeu de rôles façonne le dressing de Madame et s’adapte aux activités de Monsieur. Dès 1985, Poiray fit de cette audace le principe même de sa montre emblématique « Ma Première », ne cessant, depuis, de s’inspirer d’autres cultures pour se renouveler. Pampilles multicolores pour une échappée brésilienne, tressages de fils d’argent venus de Scandinavie. A venir : des manchettes en acier coloré et des rangs de chaînes en or souples et fines.
Dans un délicat coffret en bois de poirier, Officine Panerai présente sa montre Luminor équipée des outils nécessaires au remplacement de son bracelet interchangeable. Pour passer du cuir au caoutchouc, une matière qui apparaît pour la première fois dans ses références en 1997, fidèle à l’esprit montres de plongée cher à la maison. Fabriqués par la marque autrichienne Hirsch, les bracelets favoris des aficionados Panerai sont « Assolutamente » et son allure vintage, « Ponte Vecchio » en cuir graissé aux bords plus épais et bruts, et « Alligator ».
Les plus grandes maisons horlogères se fournissent chez Camille Fournet. Plus de 200 artisans travaillent dans sa Manufacture de Tergnier en Picardie. Sur quatre lignes de production, ils apportent leur expertise tout au long des 52 étapes nécessaires à la fabrication d’un bracelet. Les 600 références du nuancier se prêtent aux caprices des clients qui peuvent commander l’objet de leurs rêves en boutique ou sur le site de la marque.
Camille Fournet a lancé en 2011 le premier configurateur en ligne de bracelets sur mesure au monde. Quelques clics suffisent pour choisir coloris, matière, épaisseur, relief, doublure, nuance des surpiqûres, forme des trous. Et quatre semaines plus tard, vous arborez votre Python bleu brillant bombé rond surpiqué de jaune doublé alligator orange, le tout en totale conformité avec la protection internationale des espèces menacées. Poiray propose également des bracelets sur mesure via le e-commerce avec « Mon Bracelet by Poiray ».
Crédits photo :
Bonnes adresses
8 place Vendôme
75001 Paris - France
3/5 rue de la Paix
75002 Paris - France

+33 1 55 04 19 36
5 rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris - France

+33 1 55 04 19 36
37 rue Caumartin
75009 Paris - France
Article paru dans le numéro #48 RÉSOLUTIONS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Les bracelets horlogers ne se cachent plus à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.