Fermer
Plur.is
Recommandation | 11 janvier
3 mn
Au Mali, des islamistes investissent la ville de Tombouctou et y imposent la charia. Ils bannissent la musique, le football, les cigarettes, procèdent à des mariages forcés, persécutent les femmes et improvisent des tribunaux qui rendent des sentences injustes et absurdes. Malgré la répression féroce, la population résiste avec courage, souvent au nom d'une conception plus modérée de l'islam. Kidane, un éleveur touareg qui vit dans le désert avec sa femme et sa fille, va bientôt subir les nouvelles lois islamiques, à l'occasion d'un conflit avec un pêcheur.
Abderrahmane Sissako   © DR afp.com/Bertrand Langlois
Le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako a reconstitué cette occupation sur pellicule avec une formidable liberté et beaucoup d’audace. Dès les premières images, il parle un langage visuel universel. Une famille touarègue vivant dans les dunes affiche un bonheur, presque trop parfait, qui incarne une forme de résistance douce à l’oppression stupide. Un groupe d’amis chante et joue de la musique toute la nuit : fredonner une chanson, gratter une guitare, c’est braver l’interdit de la loi islamique.
Drame réalisé en 2014 par Abderrahmane Sissako  
Avec Ahmed Ibrahim , Abel Jafri , Toulou Kiki ...   © DR
Transformer les fanatiques en guignols, c'est leur infliger une gifle magistrale. Dans Timbuktu, le pouvoir des images de propagande islamiste est brisé : les guerriers ne sont que des pantins, et chaque plan ruine leur entreprise de terreur. Timbuktu propose une véritable interrogation sur l'humanité et la violence, où la sauvagerie ne sort jamais gagnante. Toutes les tyrannies ont été combattues et celle des djihadistes ne triomphera pas, affirme Sissako. Pour ne pas être désorienté, restent l'intelligence, l'esprit, l'humour, le raffinement, la beauté.
Crédits photo : DR afp.com/Bertrand Langlois, DR
Article paru dans le numéro #48 RÉSOLUTIONS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Timbuktu, contre l'absurdité fondamentaliste à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.