Fermer
Tiphaine Illouz
Dossier | 21 janvier
5 mn

L'huile de beauté
Connues depuis l’Antiquité, les huiles végétales sont de puissantes alliées de la peau.

« Je ne peux pas concevoir une trousse du soin de la peau sans au moins une huile végétale », soutient Joëlle Ciocco, biochimiste de formation, fondatrice de l’épidermologie et créatrice des laboratoires du même nom. Passionnée par les huiles végétales, elle les recommande depuis quarante ans à toutes les saisons et à toutes les peaux. « J’ai découvert que le vieillissement de la peau était causé par une perte d’huile et d’eau, or l’huile permet de retenir l’eau. Quand une peau est déshydratée, elle présente le plus souvent une carence en huile. » Et du cercle polaire à l’Afrique, les femmes du monde entier s’appliquent sur la peau de l’huile ou des beurres végétaux, à base de poisson ou de karité.

Variété et qualité

Chaque huile est un extrait actif de plante et contient des vitamines, des flavonoïdes (pigments solubles antioxydants), des oligo-éléments, et même certaines molécules rares. Provenant d’organismes vivants comme les graines ou les fruits, et obtenues selon différents procédés (la pression à froid est à privilégier), elle favorise les processus vitaux de la peau, conserve sa souplesse et facilite la formation d’un film naturel qui la protège.
Il existe une variété quasi infinie d’huiles puisque on peut en extraire d’à peu près n’importe quel végétal : graines de bourrache, noyaux d‘abricot, pulpe d’avocat, camélia, figue de Barbarie. Variées, les huiles végétales sont aussi de qualités très inégales. « L’huile, c’est comme le vin. Sa qualité dépend de son origine, de son extraction, de la quantité des actifs végétaux présents, et de sa conservation. Plus une huile est belle, plus elle sera fragile aussi. Quant au prix, celui de l’huile d’onagre peut aller de 30 à 300 € le litre », explique Joëlle Ciocco.
L’utilisation de l’huile émane d'une vision de la santé de la peau qui repose sur une beauté naturelle, dont les forces sont puisées dans les actifs végétaux. Victoire de Taillac, créatrice de l’officine de beauté universelle Buly, et « obsédée par l’hydratation », est une adepte des huiles végétales qu’elle a intégrées à son comptoir de beauté. Parmi celles-ci, les méconnues huile de graines de tucuma de la forêt amazonienne, du Brésil, ou l’huile de macérat de pâquerette, en France, Bellis perennis.

À la base de la beauté

« Les huiles sont indispensables à la peau, ce sont des produits traitants et il n’y a aucun risque de l’encrasser », précise Joëlle Ciocco. Pour Marion Massias, directrice commerciale de Oh My Cream, un concept-store dédié aux soins de la peau, les huiles végétales constituent un complément indispensable aux crèmes et autres sérums. « Les huiles végétales présentent une belle affinité avec la peau et recréent une barrière cutanée de surface assurant sa protection et son intégrité. Appliquer une huile est un bon geste pour calmer l’inflammation, les sensibilités, et lutter contre la déshydratation. Leur action est à la fois défensive, réparatrice et protectrice. » En hiver, elle recommande particulièrement des huiles réparatrices, antioxydantes et boostées en vitamine.
Crédits photo :
Fermer
L'huile de beauté à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.