Fermer
Béatrice de Perrus
À savoir | 18 janvier
4 mn
Bâtiment minéral aux allures de butte intégré au parc de la Villette, la Philharmonie de Paris offre des formes novatrices. Ses tournoiements d’aluminium brillant qui enserrent la salle de concert contrastent avec son enveloppe générale mate, marquée par l'élégance de ses angles. Le public pourra se promener sur son toit situé à 37 mètres de haut et offrant une vue panoramique où la ville et sa banlieue se confondent.

Une architecture au service de la musique

Au coeur de la Philharmonie de Paris, on trouve la Grande salle, innovation à la fois architecturale, scénographique et acoustique. La répartition de ses 2 400 fauteuils entre parterre, arrière-scène et balcons flottants autour de la scène centrale donne une impression de très grande intimité. Le spectateur le plus éloigné ne se trouve qu’à 32 m du chef d’orchestre (contre 40 à 50 m dans la plupart des grandes salles symphoniques). La configuration enveloppante a été conçue pour immerger le spectateur dans la musique. Le son se développe harmonieusement dans un vaste volume acoustique (30 500 m3) grâce à des matériaux choisis et traités afin de multiplier réflexions et renvois.
Dès sa première saison, la Philharmonie donne le ton : excellence artistique et ouverture aux nouveaux publics, répertoire et création, musique classique, danse, jazz, musiques du monde et musiques actuelles, elle s’impose comme un carrefour, créant des passerelles, suscitant l’émulation.
Aux côtés des deux résidents permanents – l’Orchestre de Paris et l’Ensemble intercontemporain –, la Philharmonie tisse des liens privilégiés avec trois formations associées : l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre national d’Île-de-France et Les Arts Florissants.
Elle est également un lieu d’escale incontournable pour les meilleurs orchestres internationaux, qui y sont régulièrement invités : le London Symphony Orchestra, le Royal Concertgebouw Orchestra Amsterdam, le Budapest Festival Orchestra, le Chamber Orchestra of Europe, les Berliner Philharmoniker, mais aussi l’Orchestre de la Staatskapelle Berlin, du Théâtre Mariinsky, le New York Philharmonic, l’Orchestre Symphonique Simón Bolívar du Venezuela ou le West-Eastern Divan Orchestra.

Une nouvelle icône de l'architecture internationale

Le projet retenu en 2007 pour le nouveau bâtiment de la Philharmonie de Paris est celui de Jean Nouvel, auteur entre autres du Centre de Culture et de Congrès de Lucerne, de la salle symphonique de Copenhague et du Musée du Louvre à Abu Dhabi. L'architecte s’est entouré de deux acousticiens de premier plan, le Néo-Zélandais Sir Harold Marshall et le Japonais Yasuhisa Toyota. L’architecte Brigitte Métra a été associée à la création de la grande salle de concerts.
Crédits photo : William Beaucardet, Nicolas Borel, Julien Mignot, Guy Montagu-Pollock, Beaucardet
Article paru dans le numéro #49 BÉTON
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Musique pour tous à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.