Fermer
Aurore de Lignières
À savoir | 21 janvier
6 mn
La semaine de la mode pour homme n’est plus le parent pauvre de la Fashion Week féminine, et les fashion victims les plus pointues sont en effervescence. Revue de détail.
D’abord les valeurs sûres, les grandes maisons de luxe aux noms rassurants, Hermès, Louis Vuitton, Dior Hommes, Givenchy, Valentino, Kenzo. Leurs directeurs artistiques, triés sur le volet, présentent toujours des défilés de qualité. Lucas Ossendrijver, le DA hollandais de Lanvin, travaille en étroite collaboration avec l’orfèvre Alber Elbaz pour proposer des collections subtiles, délicates, toujours très abouties. Ce duo équilibré continue de séduire à chaque saison, pour un défilé à ne pas manquer.
Autre must see qui fait vibrer par avance tous les branchés de Paris : le défilé Hedi Slimane pour Saint Laurent. Depuis 2012, le créateur fait l’unanimité chez les pros comme chez les amateurs, et une invitation à son défilé vaut de l’or. Les jeunes actrices les plus en vue se battent déjà depuis des semaines pour une place en front row.
Chez les créateurs indépendants, les stars qui n’ont plus rien à prouver, Paul Smith, Raf Simmons, Rick Owens, apporteront forcément dans leurs malles quelques trésors qui feront les tendances de demain. Quant aux créateurs conceptuels, Yohji Yamamoto, Issey Miyake, Comme des Garçons, ces infatigables guerriers de la mode homme, continueront de défendre une certaine idée de l’élégance masculine, sobre, épurée, intemporelle.
Gare aux « sensations » du moment, ces anciens « petits nouveaux » qui ont suscité un frisson d’excitation en quelques défilés comme Damir Doma, Melinda Gloss ou Julien David. Cette saison encore ils seront dans le viseur des acheteurs et des rédactrices. L’Américain Thom Browne, notamment, est à surveiller comme du lait sur le feu !
Parmi les sujets à bétonner pour briller en front row (ou à défaut dans les dîners), notez le départ précipité de Frida Giannini de chez Gucci. Remerciée par la maison italienne en même temps que son mari PDG, Patrizio di Marco, elle devait partir fin février, mais a préféré quitter le navire le 1er janvier, et ne présentera pas les collections hommes et femmes de janvier et mars. Du coup, les rumeurs les plus folles circulent sur son remplaçant : Tom Ford ? La toile mode s’est enflammée, mais l’intéressé vient de démentir. Alors ce pourrait être Riccardo Tisci, Joseph Altuzarra, Maria Grazie Chiuri (actuellement co-directrice artistique de Valentino), ou plus simplement un ancien collaborateur de longue date de Frida Giannini, Alessandro Michele, responsable actuel des accessoires. Choisissez votre poulain, et n’en démordez pas. Si vous êtes sûr de vous, vous pouvez créer le buzz sur Twitter.
Autre incontournable, le scandale provoqué par la décision de John Galliano d’effectuer son grand retour à la mode à Londres plutôt qu’à Paris. Quatre ans après avoir été sèchement licencié de chez Dior suite à ses propos antisémites, il revient à la tête de Maison Margiela pour présenter sa collection de Haute-Couture. Contre toute attente, il a choisi de défiler en avant-première en marge de la semaine masculine londonienne. La Fédération Française de la Couture, outrée, n’a pas tardé à répliquer en déprogrammant illico le défilé du calendrier officiel. Par ailleurs, la collection elle-même, complexe et parfois contradictoire, a laissé perplexes les plus grands spécialistes. Soutenu par Anna Wintour, qui a exigé l’exclusivité pour Vogue, Galliano devrait malgré tout tirer son épingle du jeu.
PITTI UOMO 87 © DR
Il n’y a pas qu’à Paris que les hommes fascinent. Le Salon Pitti Uomo de Florence, très fréquenté pour sa 87e édition en janvier, a créé l’événement en faisant défiler la maison Marni pour la première fois depuis 5 ans. La Fashion Week Men de Londres, qui vient de s’achever, est en plein boom : elle est passée de 3 à 4 jours de défilés cette année, en accueillant de nouveaux créateurs comme Alex Mattsson, Coach, Kilgour et des marques établies défilant pour la première fois comme Dunhill ou Pringle of Scotland. Ultra-suivie par Diane Pernet, Franca Sozzani, Suzy Menkes et leurs consœurs, elle a fait beaucoup de bruit. Last but not least, la Fashion Week masculine de New York devrait bientôt voir le jour : le Council of Fashion Designers of America serait en train de fixer les dates de la première édition au moins de juillet. Bref, sur la planète mode, l’homme est la nouvelle créature que tout le monde s’arrache.
En attendant, à Paris, l’ambiance fut électrique, et les sujets de conversations ne manquèrent pas dans le microcosme des journalistes mode.
Crédits photo : DR
Article paru dans le numéro #50 FILS À RETORDRE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Fashion week Hommes : tout ce qu’il fallait savoir à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.