Fermer
Ondine Debré
Recommandation | 13 février
4 mn
Le chou Kale (à prononcer kayle), ou chou pommé non frisé, est le nouveau chouchou des bobos bios du monde entier. Mais c’est bien sûr des Etats-Unis qu’est arrivé le goût pour ce grand légume aux feuilles gondolées. De couleur vert profond, en passant par le vert clair et même le violet selon les variétés, ce chou ancien se récolte pendant les périodes froides, automne et hiver. Il mesure en moyenne 30 cm mais peut monter jusqu'à 2 mètres. On le cultive aux Etats-Unis bien sûr, mais aussi au Brésil, au Danemark, en Chine, en Irlande et maintenant en France.
Côté nutrition, il est l’un des légumes les plus riches en vitamine C, avec un fort pouvoir anti-oxydant. Une portion de 100 g de chou Kale couvre 150 % des besoins en vitamine C d’un adulte. Très bénéfique pour la peau, il protège les cellules du vieillissement. Mais ses bienfaits ne s’arrêtent pas là : il est aussi très riche en calcium, de potassium et de vitamine K qui prévient le vieillissement des os.
Son goût est plutôt plus doux que le chou frisé, et plus fort que la salade. Ses feuilles sont en revanche plus tendres que ses cousins et permettent une utilisation très facile. Il est néanmoins conseillé d’attendrir les feuilles avant de le cuisiner. Il se mange aussi bien cru que cuit, et se prépare de mille façons. Toute la feuille se mange, à l’exception de la nervure centrale. Certains le dégustent en chips, d’autres en smoothie, mais on peut l’associer plus facilement en le cuisant à la vapeur.
Ce super aliment a acquis une bonne réputation au sein de la communauté bio, et a vu sa production se multiplier en France ces douze derniers mois. Il est devenu l’égérie des marchés bio, et sa présence sur les étals suscite l’enthousiasme des passants !
Mais tout cela est-il justifié ? Ne serait-il qu’une tocade de plus du microcosme bobo écolo ? Pas sûr, car ses bienfaits, associés à son goût plus subtil, le rendent utilisable plus facilement que nos bons vieux choux à la papa.
Malgré tout, il déclenche des idées incongrues. Une Américaine installée en France a lancé un concept original : le Kale project, pour encourager la production de chou Kale dans l’Hexagone, et référencer les lieux où l’on peut se procurer la précieuse marchandise. Un réseau pour les adeptes de cette nouvelle divinité, en somme !
En tout cas, il fait le bonheur de ceux qui le vendent : son succès assure immédiatement celui de la recette dans lequel il est utilisé. Dans l’esprit des clients, le Kale est l’assurance d’un atout nutritionnel, la certitude de faire du bien à son corps.
Chez BoJus, au cœur du Marais, qui propose des cures détox, le Kale est en bonne place dans la cure très verte, best-seller purifiant de la marque. Celui qui aura l’envie de nettoyer son corps verra dans le Kale le sésame pour y arriver.
Chou Kale Boju © DR
Crédits photo : DR
Bonnes adresses
6 rue de Montmorency
75003 Paris - France
Article paru dans le numéro #54 COLLECTIONNITE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Le chou Kale, green chouchou à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.