Fermer
Jean-Yves Di Martino

Jean-Yves Di Martino, directeur général de Vacheron Constantin France, s’est entretenu avec Pluris autour de la Patrimony,
qui à sa création en 1955, releva le défi d’être la montre la plus plate au monde.

Depuis, la collection n’a cessé d’évoluer, en ne se départant pas des codes esthétiques et technologiques de la maison.

Finesse, élégance, tradition, transmission, modernité et pérennité sont les fils conducteurs de ce moment privilégié.

Vacheron Constantin célèbre ses 200 ans. Pour l’occasion, la maison s’offre un défi. Celui de concevoir la montre la plus plate au monde. Pari gagné : la Patrimony peut se glorifier d’être dotée d’un mouvement de 1,64 mm. Au savoir-faire technologique répond un travail exigeant de l’esthétique. L’équilibre des proportions est minutieusement étudié : cadran bombé, boîtier en forme de bassiné, lignes tendues, aiguilles galbées, index cintrés. Autant de choix qui lui confèrent élégance et modernité et qui expliquent qu’elle perdure 60 ans après.

STYLE
Une excellence que Vacheron Constantin souhaite transmettre aujourd’hui à travers un partenariat conclu avec l’École Boulle.

Quarante-cinq étudiants doivent concevoir un écrin de présentation de haute horlogerie et un cadran. La matière culturelle qui accompagne la création est un sujet cher à Jean-Yves Di Martino. Elle prend tout son sens dans les projets artistiques que la maison lance. Une manière pour elle d’évoluer dans le respect des codes Vacheron Constantin.

Crédits photo : Vacheron Constantin
Fermer
« Il est plus difficile de faire simple que compliqué » à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.