Fermer
Tiphaine Illouz
À savoir | 11 avril
5 mn

Que reste-t-il à offrir quand on a déjà tout ?
Vaste problème existentiel. Dymant y apporte cent solutions créatives.

 © Dymant
 © Dymant
Dymant © Dymant
Dymant © Dymant
Dymant © Dymant
Dymant © Dymant
Dymant © Dymant
Dymant © Dymant
Ingénieur, puis analyste dans l’investissement en capital-risque, puis créateur du site WebandLuxe : David Alexandre Klingbeil est un touche-à-tout passionné de nouvelles technologies et de luxe. Avec Dymant, la toute dernière startup qu’il a lancée en décembre 2013, il veut offrir une expérience de commande spéciale où sont proposés des objets d’artisanat et de luxe : jetons de décision calligraphiés en nacre ou en lapis lazuli, cendriers en marbre et bronze, mais aussi bijoux, carnets et dessous de main en alligator. Il explique : « Dymant fédère un réseau de 300 artisans, tous Meilleur Ouvrier de France ou labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant, et spécialisés dans des savoir-faire aussi variés que la maroquinerie, le marbre, l’ébénisterie, la verrerie d’art, ou la marqueterie. » Cet amour des beaux objets ne date pas d'hier : « Dymant, c’est le nom de mon arrière grand-père. Il recherchait les savoir-faire les plus brillants pour les diffuser dans toute l'Europe, jusqu’à l’Armée russe. C'est une façon de lui rendre hommage. »

« Que peut-on offrir à quelqu’un qui a déjà tout ? »

Une levée d’1 million d’euros en décembre 2014 lui a permis de recruter une équipe, de réaliser les premiers produits, et de recruter les réseaux d’artisans en les testant sur la réalisation de plus de 100 objets la première année. Aujourd’hui la startup est rentable et en croissance. « Pour pénétrer l’univers Dymant, il faut être parrainé par quelqu’un. Nous avions envie de promouvoir une certaine forme d’exclusivité et d’être un cercle fermé, comme un secret que l’on se passe d’ami en ami. » Chaque client Dymant reçoit cinq invitations, et tous partagent un au-delà des marques de luxe.
David Alexandre Klingbeil, fondateur de Dymant © Dymant
David Alexandre Klingbeil, fondateur de Dymant
Selon David, Dymant défend d’abord une certaine idée du luxe, « non-ostentatoire, confidentiel, et exclusif, dépositaire d’un réel savoir-faire et made in France. Mais aussi un luxe en adéquation avec le mode de vie actuel à la fois physique et digital. » Dymant propose plusieurs services : l’achat d’un produit sur catalogue en édition limitée et numérotée, la modification à partir d’un objet du catalogue, ou la création d’un produit de A à Z. « Dans ce dernier cas, il s’agit d’un objet entièrement confectionné pour soi ou à offrir, augmenté d’une expérience digitalisée et d’une flexibilité qui assurent des délais plus courts que ceux d’une grande maison. »
Persuadé que l’expérience physique du luxe peut être sublimée grâce à la révolution numérique, Dymant adjoint à chaque objet une expérience, notamment à travers l’usage des vidéos qui découvrent les coulisses de fabrication. « Chaque création dépasse individuellement l’artisan, car elle nécessite l’intervention de plusieurs corps de métier, et parfois d’un artiste. L’expérience Dymant est un catalyseur supérieur à la somme de ses parties. » Réunies par thématique (Le secret, l’obsession, l’icône et le manifeste), les créations Dymant créent des ponts entre les artisans et les clients, particuliers ou entreprises. Michel Audiard, sculpteur, a par exemple imaginé le « stylo militant », un stylo plume surmonté d’une plume or 18 carats rhodiée et taillée à la main, gravé du slogan « Sous les pavés, la plage », et planté dans un pavé parisien moulé en résine.
 Dymant
Crédits photo : Dymant, DR
Partager :
Article paru dans le numéro #61 SCRAMBLED EGGS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Que reste-t-il à offrir quand on a déjà tout ? à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.