Fermer
Sophie Colin
Recommandation | 22 avril
5 mn

Quand le livre de photo devient objet d'art
Avec Toluca Éditions, Alexis Fabry fusionne toutes ses passions : la photographie, l'Amérique latine et l'édition d'art haut de gamme.

Sa passion pour la photographie, Alexis Fabry la conjugue avec un sens de la transversalité exceptionnel. Toluca Éditions, qu’il a créé en 2003, réalise des livres d’artistes combinant photo, littérature et design. Chaque monographie réunit une série de photos originales d’un artiste accompagnée d’un texte d’écrivain et présentée dans une boîte conçue par un designer. Au final, de véritables objets d’art aux formes et matières variées : laque, bois d’ébène, corian, mousse, particules de polyamide…
« Chaque projet nourrit sa propre dynamique autour du travail d’un artiste que nous aimons. Thomas Ruff, Oscar Muñoz, Éric Poitevin… Soit nous choisissons un travail existant que nous reconstruisons, soit un artiste génère des images pour nous. Olivier Andreotti, mon associé, se charge de la conception graphique. Il travaille une fois les photos choisies et le texte écrit. Cette identité graphique forte est un point convergent de nos publications », explique Alexis Fabry. Toluca en édite deux ou trois par an, à raison de 15 à 40 exemplaires. Bilingues (anglais, français et/ou espagnol), ces livres luxueux nécessitent environ un an de réalisation. Par ailleurs, Toluca publie des ouvrages d’art de diffusion plus large, trois à quatre par an, tirés entre 1 000 et 2 000 exemplaires.
« Il n’y a pas de meilleur moyen que l’exposition pour faire connaître une œuvre. Si vous n’êtes pas là pour la défendre et la proposer, personne ne le fait pour vous. »
Quand il n’est pas éditeur, Alexis Fabry, qui considère l’acte d’achat comme la preuve de « l’adhésion à une œuvre », est aussi collectionneur et commissaire d’exposition. Sa collection est principalement constituée de photos d’artistes latino-américains, d’Argentine, de Colombie, du Pérou et du Mexique, où il se rend une fois pas mois. On retrouve l’alliance des images et des mots, marque de fabrique de Toluca. « C’est la violence politique et le poids de la littérature qui caractérisent leur travail. » Mais comment restituer cette violence dans un livre d’art ? « La génération des années 70 la montrait. Je suis plus à l’aise dans l’ellipse. Il ne faudrait pas de dissonance avec la sophistication de nos publications. »
Son rôle de commissaire d’exposition lui tient tout autant à cœur, et il montrera cette Amérique latine revendicative dans Latin Fire à partir de juin à Madrid : « Il n’y a pas de meilleur moyen que l’exposition pour faire connaître une œuvre. Si vous n’êtes pas là pour la défendre et la proposer, personne ne le fait pour vous. » Lui le fera pour Fernell Franco prochainement à la Fondation Cartier.
Des artistes qu’il recommande aux lecteurs de Pluris ? Le Colombien Oscar Muñoz, la Péruvienne Milagros de la Torre, la Mexicaine Graciela Iturbide.
 Latin Fire, collection d’Anna Gamazo de Abelló, au Centro Cibeles, Madrid, du 3 juin au 13 septembre. Commissaire d’exposition : Alexis Fabry.

 Les animaux, Fernell Franco, à la Fondation Cartier, de décembre 2015 à mars 2016. Commissaire d’exposition : Alexis Fabry.
Editions Toluca © DR
Editions Toluca © DR
Editions Toluca © DR
Editions Toluca © DR
Editions Toluca © DR
Crédits photo : DR
Bonnes adresses
175 Rue du Temple
75003 Paris - France

+33 1 42 72 65 76
Article paru dans le numéro #67 ANGLES ET COURBES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Quand le livre de photo devient objet d'art à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.