Fermer
Capucine Graby
Évasion | 6 mars
7 mn

Jouer les aventuriers chics aux Égades
Un archipel brut et sincère, bourré de contrastes, où la culture sicilienne vibre encore.

Iles Égades
Avec :
logo Mymoonspots.com
Bienvenue dans un archipel brut et sincère, bourré de contrastes, où la culture sicilienne est encore terriblement vivante.
Les îles Égades sont encore peu connues du grand public et on ne peut que s’en féliciter. Qui sait les positionner sur une carte ? Marettimo, Levanzo, Favignana, trois cailloux balayés par le vent, égarés à l’ouest de la terre sicilienne. Je poserai mes valises sur la plus grande, l’île de Favignana.
Ne cherchez pas les boutiques de luxe ou restos chics de Capri, moins encore les boites de nuit de Panarea (îles Eoliennes)… A Favignana, vous ne tomberez nez à nez, en descendant du bateau, qu’avec les pêcheurs qui reprisent leurs filets et vendent quelques poulpes, dorades ou congres tachetés à l’arrière de petits piaggios. Cette île, d’une terrible authenticité, n’ensorcèle pas forcément au premier regard. Mais quelques heures suffiront pour tomber sous son charme.
Ne perdez pas de temps, elle commence à séduire des people à la recherche de lieux encore préservés : Miuccia Prada vient de s’offrir 2 maisons splendides sur Favignana. Un photographe new yorkais, Glen Luchford a également craqué sur une vieille bicoque qu’il a entièrement rénovée. Après des années d’anonymat, voire d’indifférence, tous les regards commencent à se braquer sur ce bout de terre déconcertant, bâti autour d’une énorme montagne. Alors, on ne peut que vous conseiller de consommer cette île hors saison, lorsque les 35 000 touristes qui y affluent en plein été la délaissent. En mai et juin, des tapis d’herbe verte et de coquelicots la colorent, en septembre et octobre la douceur de l’eau et du climat en font encore une destination rare du bassin méditerranéen. Et ici, toute l’année, on est invité à s’immerger dans la culture sicilienne. Notamment à travers la (vraie) gastronomie : pâtes aux oursins à déguster dans l’institution de l’île, El Pescador, ou busiate au pesto de Trapani, dans les nombreux bistros qui parsèment l'île.
Petites places, dédale de rues animées, de cafés de restaurants, fanfares, concerts, shows en tous genre, cette île est animée toute l’année. J’ai même assisté, lors de mon passage, à un défilé de mode dans l’ancienne thonaire ! Le thon. Nous y voilà. Impossible d’imaginer comprendre l’île sans parler de ce poisson. C’est l’ADN de cette île qui a vécu au rythme de la pêche au thon, la fameuse mattanza, pendant des années… Le thon, devenu partie intégrante de la culture de l’île.
Aujourd’hui, la pêche au thon est fermée et la thonaire Florio a été transformée en musée. Il s’agissait de la plus importante usine italienne de transformation du thon. Le rituel de la mattanza avait lieu tous les ans au mois d’avril : des dizaines de filets tendus au fond de la mer, dans lesquels le thon venait s’enchevêtrer. Depuis 2009, la mattanza n’existe plus (pour des raisons de développement durable, mais aussi économiques) mais elle reste évidemment très associée à Favignana.
Il y a ce caillou qui regorge de secrets, mais il y a aussi Sonia, merveilleuse ambassadrice, qui vous apprend à l’aimer. Cette française est tombée amoureuse de l’île et de Blasco, devenu son mari, qui est né sur l’île.
Décoratrice, Sonia a racheté une ruine face à la mer, et l'a transformée en deux ans en une adresse au charme fou. Le Cas’almare pourrait être niché sur une île grecque. Sonia a tiré parti du blanc : L’hôtel est immaculé, rehaussé de teintes taupes ou lie de vin. Ici, rien n’est laissé au hasard : la table désignée par David Emery et rapportée d’Avignon, ou le meuble d’entrée chiné à l’Isle sur la Sorgue. Devant vous, la mer et ses eaux cristallines, et une vue imprenable sur une autre des 3 îles Égades : Levanzo. Pour se baigner, pas de sable… mieux : de petites cavités sculptées dans le tuffo, la pierre locale, qui forment de petites piscines naturelles. Un boutique hôtel pour amateurs de tranquillité, tenu par ce couple franco italien qui sait soigner ses hôtes et se fera un plaisir de vous faire découvrir les criques de l’île à bord de leur bateau.

Conseils pratiques pour les Égades

  A partir de 230 euros par nuit pour 2 personnes, petit déjeuner (avec ses viennoiseries typiquement italiennes, beignets ou croissants fourrés au chocolat !) inclus.
  Possibilité de lunch au beach club attenant.
  Possibilité d’excursions en mer autour de l’île, ou bien à Levanzo et Marettimo à bord d’un magnifique zodiac.
  Hôtel magique pour week-ends d’amoureux ou lunes de miel.
  Accès relativement simple depuis Palerme avec Air France, Alitalia ou Transavia, ou mieux, de Trapani avec Ryanair.
  Préférer le hors saison à l’été.
Présenté par Capucine Graby, journaliste grand reporter et fondatrice de MyMoonSpots, travel magazine pour insiders qui déniche des lieux d'exception.
logo Mymoonspots.com
Crédits photo : DR
Article paru dans le numéro #56 GOURMANDISES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Jouer les aventuriers chics aux Égades à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.