Fermer
Sophie Colin
Reportage | 29 mars
6 mn

36 heures dans la vie d'une arty parisienne
PAD, Art Paris Art Fair, Salon du dessin et Mutations : pour les amateurs d'art, la saison commence très fort.

The Kid 'Blessed is the lamb whose blood flowes' 2015 Courtesy Galerie ALB + Anouk le Bourdiec © Pluris / Galerie ALB + Anouk le Bourdiec
The Kid Blessed is the lamb whose blood flowes 2015
Wen Lee 'Splash #7 and #8, 2003, Courtesy iPreciation © Pluris / iPreciation
Wen Lee Splash #7 and #8, 2003
Dai Guangyu 'The Copy Book and the Map' © Pluris / Ifa Gallery
Dai Guangyu The Copy Book and the Map
Pass VIP ou accréditation presse en main, iPhone rechargé à 200 %, hashtags listés prêts à instagramer chaque minute de cette trépidante journée. Il est 10:59. L’édition 2015 des événements artistiques printaniers va s’ouvrir. À 11:00, PAD est lancé. Le parcours commence par le rituel des sacs en toile remis aux visiteurs privilégiés. Chaque salon a personnalisé le sien et y place son catalogue, un plan des lieux et les magazines sponsors de l’événement. À la fin de la journée, la charge à porter est aussi lourde que le poids sur la conscience d’avoir dévasté des forêts vosgiennes pour la culture de son prochain. Décidément, le digital est un bienfait pour l’humanité.
Keecker © Pluris / Keecker
Keecker www.keecker.com
La matinée est bouleversée par la rencontre avec Keecker, charmant petit robot qui se déplace chez vous pour faire tout ce que vous voulez. Equipé d’une caméra avec vision à 360°, d’une enceinte et d’un vidéo-projecteur, il projette photos et films ou prévient à distance qu’un appareil est allumé. Présentez ce premier homepod au monde entier via les réseaux sociaux qui likent votre nouvel ami.
Spring Summer ++ Sofa by Valentin Loellmann. © Pluris / Studio Valentin Loellmann
Spring Summer ++ Sofa by Valentin Loellmann.
Au stand de la Galerie Gosserez, vous savourez l’équilibre parfait entre créativité et savoir-faire. Le sofa en bois carbonisé ciré et laiton de Valentin Loellmann a l’air si moelleux que vous avez envie de vous y lover. Le tapis en grès noir émaillé de Raphaël et Réjean composé de 568 écailles cousues à la main est stupéfiant. Vous passez des lampes contemporaines de Fabien Cappello (Galerie Torri) aux armures japonaises du 17e siècle patiemment débusquées par Jean-Christophe Charbonnier. Moment de tension au déjeuner presse entre plan de table et révélation des lauréats des prix du PAD. Ça tweete autour de vous mais vous êtes déjà ailleurs.
Tapis VHEGARES par Raphaël et Réjean. © Pluris / Aurore Batisse
Tapis VHEGARES par Raphaël et Réjean.
Cécile le Talec 'Panoramique-polyphonique', 2011  © Pluris / School Gallery Olivier Castaing
Cécile le Talec 'Panoramique-polyphonique', 2011
Détour par le Salon du dessin où le Prix de la Fondation Guerlain a récompensé le Suédois Jockum Nordström et ses collages narratifs. Puis direction Art Paris au Grand Palais. « Quelles œuvres Keecker aimerait-il projeter ? » est le fil conducteur de la visite. N’ayant jamais considéré l’art sous cet angle, vous vous prenez au jeu. La peinture et les installations qui rythment les allées ? Les œuvres des artistes asiatiques Lee Wen, Liu Bolin, Chul-Hyun Ahn, Dai Guangyu, Jeong-Min Suh ? Ou préférerait-il l’installation sonore de Cécile le Talec inspirée des tapisseries d’Aubusson ?
Wen Lee 'Splash #7 and #8, 2003, Courtesy iPreciation © Pluris / iPreciation
Wen Lee 'Splash #7 and #8, 2003, Courtesy iPreciation
Dai Guangyu 'The Copy Book and the Map' © Pluris / Ifa Gallery
Dai Guangyu 'The Copy Book and the Map'
Quelques heures plus tard, l’épaule écrasée par les kilos, avec à peine 17 % de batterie et 46 posts à votre actif, vous arrivez au Musée des Arts Décoratifs. Keecker adorerait l’exposition « Mutations » autour des objets et des métiers d’art. Neuf pièces contemporaines ont été réalisées en écho à neuf objets anciens issus de la collection du musée. Artistes plasticiens, designers et artisans ont travaillé ensemble, avec le soutien de la manufacture horlogère Vacheron Constantin. Dans une scénographie spatiale immaculée, la correspondance entre les objets est éblouissante. Keecker immortalisera cette magie en faisant défiler chez vous les photos que vous venez de prendre.
 Mutations, jusqu’au 5 juillet 2015, au Musée des Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris, avec le soutien de Vacheron Constantin.
 Galerie Gosserez
3 rue Debelleyme, 75003 Paris
 Galerie Torri
7 rue Saint-Claude, 75003 Paris
 Galerie Jean-Christophe Charbonnier
52 rue de Verneuil, 75007 Paris
The Kid 'Blessed is the lamb whose blood flowes' 2015 Courtesy Galerie ALB + Anouk le Bourdiec © Pluris / Galerie ALB + Anouk le Bourdiec
The Kid 'Blessed is the lamb whose blood flowes' 2015 Courtesy Galerie ALB + Anouk le Bourdiec
Jeong Min Suh 'Memories of Freedom Cries', 2013, Courtesy Jankossen Contemporary © Pluris / Jankossen Contemporary
Jeong Min Suh 'Memories of Freedom Cries', 2013, Courtesy Jankossen Contemporary
Fabien Cappello 'Bright Rays', Galerie Torri © Pluris / Galerie Torri
Fabien Cappello 'Bright Rays', Galerie Torri
Crédits photo : Pluris / iPreciation, Pluris / Studio Valentin Loellmann, Pluris / School Gallery Olivier Castaing, Pluris / Keecker, Pluris / Jankossen Contemporary, Pluris / Ifa Gallery, Pluris / Galerie Torri, Pluris / Galerie ALB + Anouk le Bourdiec, Pluris / Aurore Batisse
Article paru dans le numéro #59 BOL D'AIR PUR
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
36 heures dans la vie d'une arty parisienne à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.