Fermer
Sophie Colin
À savoir | 8 avril
8 mn
C’est un vaste chantier grouillant de mouvements et de sons. Une succession de bâches et d’échafaudages entre lesquels vingt corps de métiers se sont croisés depuis le début des travaux, en septembre 2014. Jusqu’à 40 personnes sont intervenues en même temps sur le site. 26 250 heures de travail effectif à bord ont été nécessaires pour peaufiner ce luxueux paquebot.
C’est au 7 rue de la Paix que Piaget a trouvé un nouveau port d’attache. 500 m2 stratégiquement pensés autour des créations prestigieuses et des valeurs épicuriennes de la maison. Dans quelques semaines, l’équipage sera prêt à larguer les amarres. Un cérémonial tout en subtilité guidera le client. Car l’objectif est de lui faire connaître les multiples facettes de la maison tout en répondant à ses attentes.
Pour cela, l’espace est entièrement conçu autour de l’idée de rythme. Rythme des univers, avec, au rez-de-chaussée, la haute joaillerie, visible dès qu’on entre dans la boutique, puis la joaillerie. L’horlogerie ensuite : masculine, féminine ; et la haute horlogerie, autour d’un bar à montres où ces messieurs pourront s’enivrer de quelques mouvements horlogers sophistiqués. Un coin bibliothèque où seront exposées quelques machines servant à la fabrication des mécanismes des montres. Un écran, pour visionner des films sur les savoir-faire de la maison. Petit salon VIP en toute discrétion s’ouvrant sur un jardin.
Nouvelle boutique Piaget, rue de la Paix à Paris © Pluris

Nouvelle boutique Piaget, rue de la Paix à Paris

L’étage se veut festif : réservé au mariage et à l’événementiel. L’idée est de se retrouver au 7 rue de la Paix comme l’on se rend au club, en terrain connu et complice. La cuisine professionnelle promet déjà de savoureuses réceptions. Plus en coulisses : un atelier de réparation des montres.

Rythme de l’architecture par une alternance de coloris et de matières du sol aux plafonds et sur les murs, destinée à délimiter chacun de ces univers. Comme autant d’escales auxquelles invite ce navire au long cours très inspiré. Contraste du noir et du clair ; du bois, du marbre, du silestone, du lin... Des feuilles d’or ornent des « coffrets à trésors » et des panneaux muraux conçus par l’Atelier Sasha. Plus loin, un mur icône de mosaïques elles aussi composées de feuilles d’or, réalisées par la célèbre entreprise artisanale italienne Sicis. Chaque parcelle a été calibrée et découpée à la main. Du sur-mesure pour cet habit de lumière qui accrochera l’œil du visiteur.
Rythme des vitrines où sont placés les bijoux. Tours et cloches de verre épurées pour concentrer toute l’attention sur la pièce à admirer.
Rythme de la lumière destinée à sculpter chaque coin : lanternes en verre de Murano, plafonnier circulaire, jusqu’au spectaculaire lustre central en laiton polyvernis qui, de ses 3,48 mètres de haut, ponctuera radicalement l’espace.
Cadence des mouvements et fréquence des passages se calent aux va-et-vient de l’escalier et de l’ascenseur, deux pièces maîtresses. La structure imposante en bois de l’un répond au design léger en verre de l’autre.
Cette mécanique stimulante se prolonge dans l’espace modulable et spectaculaire de la « vitrine extraordinaire » donnant sur la rue. Son parquet et son plafond amovibles en font une scène de théâtre sur laquelle le glamour cher à Piaget va exploser. En attendant, il reste encore quelques finitions. Et que vogue le navire !
Nouvelle boutique Piaget, rue de la Paix à Paris © Pluris
Nouvelle boutique Piaget, rue de la Paix à Paris © Pluris

Trois questions à Olivier Perruchot

La nouvelle boutique rue de la Paix va permettre à Piaget de mieux faire connaître la multitude de ses savoir-faire, et de réaffirmer son unité autour de ses activités d’horloger et de joaillier, nous explique Olivier Perruchot, directeur de Piaget France et Royaume-Uni.

Pluris – Que représente pour vous l’ouverture de la nouvelle boutique flagship de la rue de la Paix ?

Olivier Perruchot – Jusqu’à présent, nous n’avions pas de boutique qui exprime toute la variété de nos savoir-faire. Du coup la perception de la marque est plutôt floue. Certains nous voient horlogers, d’autres joailliers. Certains, plus féminins, d’autres, plus masculins. Dans le raffinement, ou dans le technique ? Ces nouveaux 500 m2 vont permettre d’exposer l’ensemble de nos domaines d’expertise, et de faire vivre des expériences à notre clientèle. Que nos clients aient accès aux meilleurs éléments pour comprendre l’identité de Piaget. Et après, ils feront leur choix.

En quoi Piaget est-elle une maison épicurienne ?

Parce que l’homme est au centre ! Au-delà de tous les progrès techniques réalisés dans l’industrie horlogère et dans la joaillerie, chez nous, l’homme est demeuré au centre de tout. Tant au niveau de la création que du développement de nos mouvements, car aucune pièce horlogère ne sort de nos ateliers si elle n’est pas équipée d’un mouvement entièrement développé, réalisé et assemblé par Piaget. Et même si aujourd’hui nos machines sont extrêmement sophistiquées, elles n’interviennent dans la fabrication de nos pièces que pour un pourcentage très faible. Le côté épicurien, c’est aussi le plaisir de rendre heureux nos clients et la devise de la famille « faire toujours mieux que nécessaire ».

Comment comptez-vous conquérir de nouveaux publics ?

On espère séduire des clientèles jeunes en offrant tout un champ d’expériences où elles rencontreront la marque sous ses différents angles : les mouvements, les métiers d’art, les cadrans, les boîtes, les bracelets, la joaillerie. La notion patrimoniale de transmission est essentielle. Nos clients doivent être assurés de posséder une vraie montre Piaget, entièrement manufacturée, et dont on peut identifier les artisans qui l’ont fabriquée. Même dans 20, 50 ou 100 ans, on sera toujours capable d’entretenir et de maintenir la montre.

  Piaget.com

Nouvelle boutique Piaget, rue de la Paix à Paris © Pluris
Crédits photo : Pluris
Partager :
Article paru dans le numéro #61 SCRAMBLED EGGS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Un nouveau flagship à l’horizon à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.