Fermer
Victorine de Oliveira
Entretien | 18 avril
5 mn
Le designer acoustique Harold Marshall est à la tête d’un des cabinets les plus réputés au monde, Marshall Day Acoustics. En quelque quarante ans d’activités, il a signé quelques-unes des salles de concert les plus innovantes. La dernière en date : la Philharmonie de Paris inaugurée en janvier 2015 à la Villette, conçue avec l’architecte français Jean Nouvel. L’occasion de l’interroger sur une discipline à la croisée de l’art et de la science, et sur quelques secrets de fabrication…
« Le design acoustique est une branche bien particulière de l’architecture qui implique de concevoir une pièce en fonction du son qui s’y déploie. Lorsque j’ai démarré ma carrière en Nouvelle Zélande dans les années 60, peu de gens avaient cette double compétence, alors que la demande était forte. D’où l’idée d’en faire ma vie.

Paramètres sonores

Mon travail consiste à manier différents paramètres sonores : la clarté, la réverbération, la puissance, la réflexion latérale… Pour les mesurer, j’utilise des chiffres, bien sûr : ils nous assurent, à mon équipe et moi, que nous n’avons pas commis d’erreurs dans la conception de la salle. Mais ce n’est pas la finalité du design acoustique. Dans une salle de concert, l’enjeu est ailleurs, dans la relation présentationnelle entre le musicien et le public.
Je m’explique. Chez la plupart des auditeurs, on retrouve des préférences communes : un son clair, qui se réverbère, qui persiste dans le temps par exemple. Nous apprécions aussi la sensation d’en être enveloppés. Le secret du design acoustique est de composer avec ces différents ingrédients pour arriver à un équilibre, ce que nous exprimons par l’idée de présence de la source sonore fournie à l’auditeur. L’acoustique et la conception d’une salle de concert sont un art de la présentation : la salle et les musiciens qui s’y produisent sont présents à vous, spectateur, et vous êtes présent à la salle.
Philarmonie de Paris Consert Musique © DR
Mais les chiffres et les paramètres mesurables ne suffisent pas à définir une acoustique idéale. Prenez quelques grandes voix : Luciano Pavarotti, Joan Sutherland… Pouvez-vous en déduire les caractéristiques de la perfection ? Non, bien sûr. Chacune est unique, individuelle, avec sa couleur, sa tessiture et sa puissance. Il en va de même avec l’acoustique d’une salle.
Dans ce domaine comme d’autres, il y a d’ailleurs des modes. Pendant longtemps c’est le modèle « boite à chaussures » qui a prévalu, culminant en 1870 avec la construction du Musikverein à Vienne. Ce format rectangulaire avec une jauge moyenne (1700 places environ) ne représente pas de grand défi technique, et il produit automatiquement la sensation voulue avec le son. Après 1963, le modèle « vignoble » prend le pas avec l’inauguration de la Philharmonie de Berlin, où les sièges sont installés en plusieurs terrasses autour de la scène.
Ces dernières années, la difficulté vient de la demande pour des salles de plus en plus grandes, comme c’est le cas de la Philharmonie de Paris et ses 2400 places. Le concours a écarté d’emblée tout projet qui reposait sur un modèle préexistant. C’est pourquoi nous avons eu l’idée d’un espace bi-caméral, niché au sein d’un autre. Un ensemble de balcons flottants et une canopée suspendue au plafond forment la première « chambre ». La salle et son agencement qui permet aux spectateurs d’entourer complètement la scène forme la deuxième. Nous espérons bien avoir lancé une nouvelle mode ! »
Philarmonie de Paris Consert Musique © DR
Philarmonie de Paris Consert Musique © DR
Crédits photo : DR
Partager :
Bonnes adresses
10 rue Édith Cavell
06400 Cannes - France
Succursale française
221 avenue Jean Jaurès
75019 Paris - France
Article paru dans le numéro #62 WAVE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Ivre de musique à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.