Fermer
Sophie Colin
Recommandation | 11 mai
4 mn

Une épouse idéale
Oscar Wilde, ce « mari idéal », avait épousé Constance, dont Claire Barré dresse un portrait charnel dans son scénario.

Claire Barré, scénariste © Pluris
Londres, 1892. On connaît Oscar Wilde, le dandy brillant et l’homme à la vie débridée dont l’homosexualité provoqua de violents scandales. Plus méconnus : son mariage et la naissance de ses deux enfants. Constance Wilde est amoureuse de son mari. Innocente, elle imagine platoniques les relations qu’Oscar entretient avec d’autres hommes. Pourtant elle sent son mari s’éloigner d’elle et voit leur intimité exempte des plaisirs de la chair. Elle tente de le séduire à nouveau jusqu’à ce qu’elle surprenne un geste entre Oscar et Lord Alfred Douglas, alias Bosie. Elle comprend alors qu’elle se trouve réellement confrontée à l’homosexualité de son mari.
Ainsi commence Une épouse idéale, le scénario de Claire Barré. L’intrigue se concentre sur le cheminement intérieur de cette femme vers sa propre sensualité et sa libération sexuelle. « Constance Wilde a eu ensuite un amant. J’ai voulu montrer comment elle passait de statut de femme enfant coupée de la sensualité à une femme émancipée qui va s’éveiller charnellement, explique Claire. C’est un portrait intimiste et moderne dans une société corsetée, décomposé par petites touches où Constance est omniprésente. Oscar Wilde y est secondaire. »
Une épouse idéale, ou la réponse de Constance à Oscar, auteur d'Un mari idéal en 1895 ? Le scénario a valu en tout cas à Claire Barré le Grand Prix Sopadin du Meilleur scénariste 2014. Cette récompense lui a permis de trouver le producteur du futur film. Quant à la réalisation, Claire ne la conçoit qu’en anglais.
Une épouse idéale, c’est un portrait intimiste et moderne dans une société corsetée, décomposé par petites touches où Constance est omniprésente. Oscar Wilde y est secondaire.
Parallèlement à son travail de scénariste, Claire Barré écrit des romans, dont deux sont déjà publiés Ceci est mon sexe et Baudelaire, le diable et moi. On y retrouve les thèmes chers à l’auteure : le plaisir féminin, l’éveil de la sensualité, et la poésie, son premier amour. Parce qu’elle voulait être poétesse, elle a entrepris de suivre les Cours Simon. Être comédienne lui permettait de s’exprimer artistiquement. Puis tout s’est enchaîné : le café théâtre, le théâtre, l’écriture de sketches et de séries pour la télévision, la formation de scénariste du Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle. Du jeu à l’écriture, du scénario au roman. Nina Ricci vient de lui confier la rédaction de quelques nouvelles autour de son parfum L’Extase. Une fragrance destinée à une femme sensuelle à laquelle Lætitia Casta prête son visage.
Aujourd’hui, Claire Barré savoure « ce moment charnière très agréable, où l’on se dit que tout ce chemin n’était pas vain. » Et l’avenir semble lui sourire.
Claire Barré, scénariste © Pluris
Claire Barré, scénariste © Pluris
Crédits photo : Pluris
Partager :
Article paru dans le numéro #67 ANGLES ET COURBES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Une épouse idéale à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.