Fermer
Tiphaine Illouz
Portrait | 2 mai
6 mn

Jeunes, joailliers & impertinents
Pauline Laigneau et Charif Debs ont créé leur propre joaillerie, Gemmyo, en même temps qu'ils se mariaient.

Pauline Laigneau et Charif Debs fondateurs de Gemmyo.com © Marion Kotlarski, Pluris

Pauline Laigneau et Charif Debs fondateurs de Gemmyo.com

De leur inexpérience dans la joaillerie, Pauline Laigneau et Charif Debs ont fait une force. « Quand nous nous sommes fiancés, le choix de la bague a été une aventure compliquée. Nous ne nous reconnaissions ni dans les maisons joaillières prestigieuses, mais intimidantes de la Place Vendôme, ni chez les joailleries de quartier où l’expérience est souvent poussiéreuse. Nous avons donc fondé Gemmyo pour apporter de la fraîcheur et du plaisir dans un secteur superbe », retrace Pauline Laigneau. Gemmyo, ou la demi-mesure appliquée à l’univers du bijou. À l’ouverture du site internet en 2012, les bijoux se déclinent à partir de quelques pierres et trois ors ; aujourd’hui, et après deux levées de fonds, chaque modèle est déclinable en quinze pierres précieuses ou semi-précieuses (diamant, saphir, rubis, émeraude) et six métaux (or, argent et platine).

Chaque pièce est fabriquée à la commande dans des ateliers tous situés en France avec des prix allant de 200 euros pour un modèle en argent et topaze à 10 000 euros pour un bijou en platine et diamants. Les pierres de couleur sont une vraie tendance de fond et rendent les bijoux plus accessibles. « J’apprécie particulièrement la tanzanite, une pierre bleue rare à l’éclat magnifique, découverte dans les années 60 par des guerriers masaï, la péridot, une pierre aux verts très vifs, ou encore le plus traditionnel aigue-marine », confie Pauline.
Bagues Olympias Gemmyo © Gemmyo

Bagues Olympias Gemmyo

Bagues Olympias Gemmyo
Leur réussite, matérialisée par un chiffre d’affaires autour de 3 millions d’euros en 2014, ils la doivent à leurs tempéraments et à des parcours éclatants : Normale Sup, agrégation d’anglais et HEC pour Pauline, ingénieur centralien et MBA à Harvard pour Charif. « Pauline est une aventurière très courageuse, et le sentiment de peur lui est complètement étranger. Elle apporte de l’audience à la marque, défriche les terrains, découvre des concepts, prend contact avec des tribus inconnues et déterre des trésors, admire Charif. Mon caractère plus conservateur me pousse à trier les produits, à en jeter certains, à en rationaliser d’autres, et à la guider dans ces efforts. Nous continuons à nous étonner l’un l’autre dans notre capacité à nous compléter. »
Bague New York Diamants © Gemmyo

Bague New York Diamants

Bague New York Diamants

L’alliance du web et du haut de gamme

Pour les pierres précieuses, Gemmyo s’ajuste aux besoins de ses clients. « Pour les pierres semi-précieuses, nous avons des standards de qualité très élevés. Pour les pierres précieuses comme le rubis, l’émeraude ou le saphir, nous recherchons une très belle qualité, mais pas la qualité parfaite qui représente parfois un surcoût important symboliquement, mais non détectable à l’œil nu. L’important est d’être transparent avec nos clients », annonce Pauline.
Et pour contrecarrer le paradoxe apparent de la vente de bijoux haut de gamme sur internet, la qualité de service est primordiale. « Notre souhait est d’arriver à une expérience dématérialisée mais personnalisée de A à Z, pour reproduire le standard classique en joaillerie. Chaque client a un interlocuteur unique, et nous avons beaucoup d’interactions téléphoniques avec nos clients car ce sont des achats impliquants. Pendant la fabrication, nous envoyons des photos et des textes, et à réception nous mettons les petits paquets dans les grands avec un petit mot personnalisé. » D’ici cinq ans, ils songent à ouvrir un ou plusieurs showrooms pour accueillir les clients qui le souhaitent, « et ainsi garder la dose de conservatisme nécessaire tout en assurant une transition douce vers notre nouveau luxe », note Charif.
Bague Syracuse Emeraude Gemmyo © Gemmyo

Bague Syracuse Emeraude Gemmyo

Bague Syracuse Emeraude Gemmyo
La meilleure incarnation de l’esprit de la marque s’affiche en ce moment dans les couloirs du métro parisien, avec un chat presque sage aux poils roses. « Le chaton traduit totalement notre devise Jeune & Joaillier en détournant les codes de la joaillerie avec une touche pop et gaie. La panthère est un clin d’œil à Cartier, la couronne à Chaumet, et la couleur à Tiffany’s. On a pris ces codes à contre-pied, tout en montrant l’exigence de la marque à travers l’exécution impeccable de la robe du chat, un cauchemar de graphiste ! » s’amuse Pauline.
Affiche publicitaire Gemmyo © Gemmyo
Crédits photo : Marion Kotlarski, Pluris, Gemmyo
Partager :
Bonnes adresses
40 Rue de l'Échiquier
75010 Paris - France

+33 1 42 46 90 89
Article paru dans le numéro #64 DÉCÉLÉRATION
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Jeunes, joailliers & impertinents à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.