Fermer
Bacsac, bretelles avec cagette © DR

Une taupe sur mon balcon
Lucane, toucan, taupe : Bacsac fournit tous les outils pour transformer sa terrasse en jardin de ville.

Ondine Debré
Recommandation | 13 juin
5 mn
Une envie de nature souffle sur la ville : la verdure s’invite au milieu du bitume, les plantes se fraient un chemin dans les appartements, les abeilles se posent sur les toits…
Bacsac, amarre avec arrosoir © DR

Bacsac, amarre avec arrosoir

Bref, après les néo-ruraux, ces trentenaires bobo qui partent s’installer à la campagne, voici les urbangreens, qui choisissent, eux, de faire venir la campagne dans la ville. Esthétique, écologique, pédagogique, ludique, le jardin urbain a tout pour plaire. De la parcelle partagée par les habitants du quartier, à la terrasse aménagée, tout est possible. À condition d’avoir la main verte et de suivre quelques conseils de base. Ne pas voir trop grand pour commencer, et éviter de se lancer dans la culture du haricot vert dans sa cuisine. Rester simple, et préférer les herbes aromatiques, les lavandes, les tomates, qui nécessitent peu d’entretien, pas trop de soleil, et surtout sentent délicieusement bon. Avant de commencer, il faut s’équiper et habiller son balcon ou sa terrasse. Indispensables, les jardinières d’aujourd’hui doivent être aussi belles que simples et performantes. C’est ce qu’ont compris les designers-paysagistes Godefroy de Virieu, Louis de Fleurieu et Virgile Desurmont : en créant Bacsac, ils permettent à Monsieur et Madame Tout-le-monde de transformer un coin de balcon en petit bout de jardin, tout simplement. « Notre territoire de prédilection, c’est la ville. Bacsac consiste à réapprendre aux citadins à cultiver la terre, et à participer à la réintroduction de la nature dans la ville », explique l’équipe.

Terminé le pot en terre cuite qui fuit sur le balcon du dessous : la jardinière de Bacsac est fabriquée en toile souple, le géotextile, une alternative pratique aux solutions existantes. Déclinées dans de multiples formats et couleurs, les jardinières offrent autant de possibilités d’adaptation aux balcons et aux terrasses. On les retrouve sur le toit de la Cité de l’architecture à Paris, mais aussi lors d’évènements culturels à Milan ou à New York. Leur intérêt majeur reste la souplesse et la technicité du matériau, qui permet une protection de la plante et du terreau.Ensuite vient le moment de planter. Bacsac propose trois outils en acier carbone, façonnés à la main dans une forge familiale existant depuis 1898, qui associe méthode traditionnelle et nouvelles technologies,

Bacsac, nid d'abeilles © DR

Bacsac, nid d'abeilles

tout en préservant l’environnement. La lucane, pour planter et creuser, le toucan pour couper et cueillir, et la taupe pour travailler la terre. Très utiles aussi, les amarres et les bretelles de balcon permettent de suspendre un pot, une caisse, même une planche, et laissent libre court à l’imagination de chacun.
Bacsac, le jardin urbain à la portée de tous, Toucan © DR
Mais que serait un jardin sans les abeilles ? Nature & Découvertes permet de jouer aux apiculteurs du dimanche avec cette jolie ruche souple, dessinée en forme d’essaim par Godefroy de Virieu. En accrochant ce nid d’abeilles en plein Paris, on participe à la protection de ces petites bêtes. Enfin, pour les plus pointus, il est possible de faire son propre compost dans un minimum de place, avec le sac à compost Bacsac. La nature reprend ses droits, il suffit de lui ouvrir nos fenêtres !
Bacsac, Sac Paname © DR
Bacsac, Taupe © DR
Crédits photo : DR
Partager :
Bonnes adresses
6 Rue des Fossés Saint-Jacques
75005 Paris - France

+33 1 83 81 82 34
Article paru dans le numéro #70 SIMPLE LIFE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Une taupe sur mon balcon à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.