Fermer
Sophie Colin
Reportage | 7 juin
4 mn

Accrochage n°3
Fanfare, métronome et tango à la nouvelle exposition de la Fondation Louis Vuitton.

Gilbert & George, Class War, Militant, Gateway, 1986 © Gilbert & George, Courtesy Jay Joplin, White Cube Gallery, London
Gilbert & George, Class War, Militant, Gateway, 1986
Marina Abramovic,  Rejuvenator of the astral balance - 2000 © Fondation d'entreprise Louis Vuitton & Marina Abramovic
Marina Abramovic, Rejuvenator of the astral balance - 2000
John Cage, Extended Lullaby - 1994 © Fondation d'entreprise Louis Vuitton & John Cage
John Cage, Extended Lullaby - 1994
Bertrand Lavier, La Bocca sur Zanker - Canapé sur congélateur - 2005  © Bertrand Lavier, Adagp, 2015
Bertrand Lavier, La Bocca sur Zanker - Canapé sur congélateur - 2005
La Fondation Louis Vuitton continue à jouer avec les sens. Il y a quelques mois, Olafur Eliasson plongeait les visiteurs dans un univers où ils perdaient tous leurs repères. L’expérience sensorielle se poursuit aujourd’hui à l’occasion de cet Accrochage 3 de la Collection de la Fondation autour des axes popiste et musique/son.
Au gré d’un parcours rythmé par les images et les sons, se déploie l’essence même du lieu, son âme, ses partis pris. L’architecture alambiquée et toute en cadence de la Fondation compose avec la scénographie d’une exposition tout en rythme, et réciproquement. L’une s’intègre à l’autre pour le plus grand plaisir du spectateur, qui en devient complice. Un sentiment de liberté le gagne, et s’inspirant de la configuration fantaisiste de l’espace, il s’abandonne à des détours au gré des salles, des couloirs et des paliers. « La Fondation, c’est la création en mouvement », affirme Bernard Arnault. L’Accrochage 3, c’est de l’art contemporain, dans une dynamique forte entre l’édifice, le travail des artistes et le visiteur.
Cette interaction prend tout son sens dans les œuvres répondant à l’axe musique/son. Vidéos et objets sonores se relaient pour faire réagir le spectateur. Ici, la fanfare de Pilar Albarracín. Là, les boîtes à musique de John Cage réalisées à partir d’une composition d’Erik Satie. Les métronomes de Marina Abramović mis en scène dans une salle lumineuse et fraîche, rompant avec l’obscurité surprenante dans laquelle est projetée la vidéo de Douglas Gordon. La sensualité du tango succède à la brutalité de coups de revolver. Et partout, une perception des œuvres sensible et stimulante qui se prolonge côté Pop. Warhol, Gilbert & George, Lavier, Gursky, s’inspirent de la télévision, du cinéma, de la publicité et d’Internet. Détournements d’images et d’objets d’une société elle aussi en mouvement.
 

A partir du 3 juin

 Horaires d’ouverture (hors vacances scolaires):
Les lundi, mercredi et jeudi de 11h à 20 h, nocturne le vendredi jusqu’à 23 h.
Le samedi et le dimanche de 10 h à 20 h.
Fermeture le mardi.
Crédits photo : Gilbert & George, Courtesy Jay Joplin, White Cube Gallery, London, Fondation d'entreprise Louis Vuitton & Marina Abramovic, Fondation d'entreprise Louis Vuitton & John Cage, Bertrand Lavier, Adagp, 2015
Partager :
Bonnes adresses
8 avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris - France
Article paru dans le numéro #69 FILETS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Accrochage n°3 à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.