Fermer
Tiphaine Illouz
Recommandation | 29 août
4 mn

Une besace pour aller au turbin
Les authentiques sacs de cols bleus remis au goût du jour par Bleu de Chauffe. Sooo 20e siècle.

Ateliers Bleu de chauffe, situé dans l’Aveyron au pied du viaduc de Millau. © Pluris
Ateliers Bleu de chauffe © Pluris
Ateliers Bleu de chauffe © Pluris
Ateliers Bleu de chauffe © Pluris
Ateliers Bleu de chauffe © Pluris
Ateliers Bleu de chauffe © Pluris
Ateliers Bleu de chauffe près du Viaduc de Millau, France. © Pluris
En 2010, Alexandre Rousseau crée la marque Bleu de Chauffe avec Thierry Batteux rencontré chez leur ancien employeur. « Bien avant de lancer Bleu de Chauffe, je collectionnais les sacs de métier. Leur montage, leur forme et surtout la qualité de ces produits, destinés aux travailleurs, m'a toujours fasciné », raconte Alexandre. Car au début du XXe siècle, ces accessoires utiles sont fait du beau cuir tanné végétal et de finitions exécutées par des artisans ou compagnons. Bleu de Chauffe en portera le témoignage tout en les ajustant à un usage urbain s'appliquant autant aux hommes qu'aux femmes.
Une étiquette de traçabilité permet d'identifier les mains au travail ainsi que la date de fabrication.
Un ancien sac de métier EDF devient le sac « plombier », et fait des petits ; sac « postier », sac « télégramme », sac « forestier » ou encore « coursier », tous sont réalisés dans les ateliers Bleu de Chauffe situés tout près du Viaduc de Millau, « une région magnifique réputée pour ses cuirs où de nombreuses mégisseries et ganteries existaient jusque dans les années 80. Des écoles forment toujours aux métiers du cuir et c'est pour nous le lieu stratégique pour nous développer, embaucher et bien travailler », explique Alexandre. Chaque sac est fabriqué à la main par un artisan, en témoigne une étiquette de traçabilité permettant d'identifier les mains au travail ainsi que la date de fabrication. Tous les cuirs, sélectionnés dans une tannerie située non loin de l'atelier, sont naturels et traités végétal ; la peau est tannée au moyen d'agents naturels comme le mimosa, le châtaignier ou l'acacia.
Bleu de Chauffe © Pluris
Sac Bleu de Chauffe © Pluris
Sac Bleu de Chauffe © Pluris
D'hier et d'aujourd'hui, l'entreprise revendique à la fois son ancrage dans un imaginaire workwear du début du siècle et la sauvegarde d'un savoir-faire artisanal en péril, mais aussi l'utilisation de tous les moyens modernes de communication pour se faire connaître et se développer via leurs distributeurs et e-shop. Le nom de la marque, hommage à la veste bleue que portaient les conducteurs de locomotives à vapeur pour chauffer l'eau et faire monter la pression, s'applique aussi aux deux associés qui, en retroussant leurs manches, vendent chaque année 5 000 pièces expédiées vers la France, l'Europe et l'Asie pour un chiffre d'affaires avoisinant les 700 000 euros.
Crédits photo : Pluris
Partager :
Acheter / Plus d'information
Article paru dans le numéro #76 REPARTIR
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Une besace pour aller au turbin à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.