Fermer
Elen Pouhaer
7 mn

Ses tennis ont fait le tour du monde
Depuis 1975, Serge Bensimon distille avec bonheur une vision moderne du lifestyle.

Serge Bensimon © DR
L’histoire commence lorsque Serge Bensimon et son frère Yves créent une collection de vêtements militaires customisés, mais surtout une paire de tennis en toile colorée qui fait rapidement le tour du monde. Quarante ans plus tard, la maison Bensimon imagine désormais un véritable art de vivre mixant allègrement mode, art et design. Rencontre autour d’une charlotte aux fraises avec Serge Bensimon, dans son bureau rempli d’œuvres d’art et de pièces de design, à deux pas du canal Saint Martin.

Pluris – Depuis quatre décennies, Bensimon connaît un succès qui ne se dément pas. Quelle est la recette de cette success story ?

Une montagne de travail et une grande ouverture d’esprit ! Et de la chance aussi, car je baignais déjà dans cet univers grâce à mon père et à mon oncle qui possédaient des surplus militaires. Avant même le lancement de la marque, nous voulions nous démarquer. Nous avons décidé de bannir le noir, couleur phare du monde de la mode, de ne créer que des produits intemporels, et de rester fidèle aux codes de la marque. La paire de tennis Bensimon est devenue au fil du temps un produit iconique, toujours fidèle au modèle d’origine, réalisée en caoutchouc et en toile, fabriquée en Europe et teintée en France. Elle appartient désormais à la mémoire de chacun. Autour de ce produit phare nous avons décidé de créer tout un univers, « A modern way of life ».

Vos collections semblent défier le temps. Comment la marque a-t-elle évolué ?

L’évolution s’est faite de manière naturelle, en fonction de nos envies et de nos inspirations. Nous avons imaginé une ligne de vêtements puis des objets de décoration, des pièces de mobilier et des œuvres en nous laissant guider par cette même passion de la découverte et du partage. Aujourd’hui, nous souhaitons développer des produits liés à l’univers du voyage et multiplier les collaborations avec des marques coups de cœur comme Oelwein, Jean-Paul Gaultier ou Paco Chicano. Après avoir inauguré deux nouvelles boutiques dédiées à notre tennis, à Paris et à Berlin, au sein du nouveau centre commercial Bikini, nous venons d’ouvrir deux nouveaux concept-stores à Dinard et à Vannes, qui regroupent les univers de la mode et de la maison.
Collection Mode femme Bensimon © DR

Vous avez continué à travailler avec les mêmes fournisseurs et fabricants depuis vos débuts. Cette fidélité a-t-elle contribué à votre succès ?

Effectivement, l’usine qui fabrique les tennis est la même depuis toujours, et celle qui confectionne les t-shirts au Portugal également. Notre équipe, nos fournisseurs et nos divers collaborateurs ont bien évidemment contribué à faire la force de la marque. Leur savoir-faire, la qualité des produits et le respect du travail font partie intégrante des valeurs de la maison Bensimon.

La curiosité est-elle un moteur de votre créativité ?

Tout, ou presque, m’intéresse et m’inspire. Cette curiosité insatiable est ma manière de vivre au quotidien et d’appréhender le monde qui m’entoure. Je la cultive encore aujourd'hui notamment à travers mes rencontres, en faisant par exemple découvrir les meubles Shaker ou le mobilier en bois de la communauté Amish. Plus récemment, j’ai élaboré avec Carla Sozzani, la galeriste du 10 Corso Como, une collection capsule de tennis aux couleurs du célèbre concept store italien, que l'on doit au peintre américain Kris Ruhs. Quand nous nous sommes rencontrés pour la première fois à Milan il y a un peu plus de six mois, c’est comme si nous nous connaissions déjà.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Les voyages ! Chacune de mes collections fait référence à une destination, un paysage, une rencontre. La nouvelle collection printemps-été 2015 de Home Autour du Monde, intitulée « I want Peaceful Days », nous emmène sous le soleil de Californie, à Los Angeles, pour une plongée dans l’univers du surf tandis que ma collaboration avec la marque de peinture Ressource a guidé mes pas jusqu’au Mexique, où j’ai effectué une recherche sur les couleurs pour concevoir une palette inspirée par les teintes vitaminées de ce pays, dont un coloris exclusif imaginé avec le sculpteur mexicain Sebastian.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune créateur ?

C’est un parcours semé d’embuches ! Mon premier conseil : voyager pour découvrir, apprendre, rencontrer, s’inspirer, s’enrichir, développer sa curiosité et aiguiser son sens critique.

Quels sont vos projets ?

Je prépare actuellement une exposition au Japon autour des grands noms du design nippon et j’ai l’intention de réaliser une rétrospective retraçant l’histoire de la marque Bensimon.

Quel héritage aimeriez-vous transmettre ?

Je rêve d’une fondation qui hébergerait une résidence d’artiste, pour encourager les jeunes artistes et talents de la mode ou du design.
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Serge Bensimon © DR
Objets design Gallery S. Bensimon Paris © DR
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #70 SIMPLE LIFE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Ses tennis ont fait le tour du monde à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.