Fermer
Sophie Colin
News | 11 juin
5 mn

Et Star of Seville s'imposa au Prix de Diane Longines
Aux premières loges du champ de courses de Chantilly, Pluris a suivi le galop de la 166e édition de ce prix prestigieux.

Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Aishwarya Rai, Prux de Diane Longines Chantilly © Pluris
Aishwarya Rai
Elégante au Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Sophie Thalmann,
Elégante au Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Son Altesse l'Aga Khan
Alignés dans leur stalle, le souffle suspendu, ils se concentrent sur leur monture. Ils s’apprêtent à mettre en jeu, en moins de trois minutes, des mois de préparation physique et mentale. Des tribunes aux pelouses, les regards sont braqués sur eux. Le speaker les présente les uns après les autres. Les plus chanceux ont un numéro faible à la corde : situés le plus près de l’intérieur de la piste, ils ont moins de distance à parcourir. La tension monte. Le starter donne le signal de départ. Les portes s’ouvrent et les jockeys s’élancent dans une course effrénée à plus de 60 km/h. Leur passage dégage une puissance animale. La clameur de la foule et la voix précipitée du haut-parleur répondent au son grave du galop qui s’emballe tout en maîtrise. Au bout de la piste, les attendent la victoire ou la défaite, et le destin.
Neuf courses de pur-sang ponctuent cette prestigieuse journée hippique du Prix de Diane, à Chantilly. Neuf moments intenses où l’ivresse du sport rallie spectateurs chapeautés pour ce rendez-vous élégant, et professionnels qui ont investi de la passion, du temps et de l’argent. À chaque prix sa catégorie de participants : poulains et pouliches de 2 ans, apprentis et jeunes jockeys, concurrents à handicap avec charge de poids ajoutée aux meilleurs, purs-sangs arabes (les autres chevaux étant des purs-sangs anglais), cavalières amatrices, chevaux de 4 ans et plus… Et son excellence, le Prix de Diane, sponsorisé par Longines depuis 2011, course du plus haut niveau dotée d’un million d’euros et remportée cette année par Star of Seville, jeune pouliche anglaise de 3 ans. Enfin, à chaque prix sa distance parcourue (entre 1400 et 2100 m), son poids obligatoire, (les jockeys doivent peser de 56 à 58 kg), et ses gains.
Jockey au Prix de Diane Longines Chantilly © Pluris
Entre ces pics d’effervescence, le tempo est au pas. Du côté des écuries, on prépare les chevaux en leur faisant faire des tours de paddock et en les rafraîchissant au jet, car le soleil n’est pas toujours bon dopant. Autour d’eux, entraîneurs, propriétaires en costume et cavaliers en casaque colorée s’entretiennent. L’allure sophistiquée des femmes qui les rejoignent complète le portrait glamour de cet événement sportif et mondain.
Pendant ce temps, les jockeys se préparent eux aussi. Ils portent haut les couleurs du propriétaire de leur cheval, arborant casaques et toques aux motifs éclatants : étoiles violette sur fond blanc, damier vert et blanc, losanges gris et rose, rayures rouges et jaunes, pois bleu marine et ciel. Leurs silhouettes menues se livrent, en tenue équestre, à la traditionnelle pesée. Flanqués de leur selle et de leur toque, ils montent sur la balance réglementaire : quelques kilos superflus leur seraient fatals. Les deux poids, celui d’avant la course et celui d’après, doivent être en effet quasiment identiques sous peine de voir leur cheval exclu du classement. Prêts pour la prochaine course, ils échangent quelques mots entre eux, avant de recevoir les ultimes conseils stratégiques des entraîneurs. Il est alors temps de prouver à tous et à eux-mêmes de quoi ils sont capables : « avoir une bonne main » dans la direction précise, cohérente, douce et subtile de leur monture, et « porter celle-ci au poteau », l’amener à l’arrivée. En vainqueur.
Pluris Magazine remercie Longines pour son aide dans la réalisation de ce reportage.
Crédits photo : Pluris
Partager :
Article paru dans le numéro #71 ZINC
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Et Star of Seville s'imposa au Prix de Diane Longines à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.