Fermer

Good bye Lenin, hello Glashütte!
À Dresde, une belle exposition célèbre le prestige retrouvé de l'horlogerie allemande, qui a subi bien des vicissitudes.

Sonderedition Spezimatic - Kampfgruppe © Glashütte
Flugzeugborduhr © Glashütte
Uhrwerk Automat © Glashütte
Armbanduhr mit Kronenaufzug, Datum, Wochentag mit Garantieschein und Etui © Glashütte
Sonderedition Spezimatic - Betriebszugehörigkei © Glashütte
Wanduhr Elektrochron mit Patent © Glashütte
Uhrwerk Spezimatic © Glashütte
Sonderedition Specimatic - Palast der Republik © Glashütte
Sophie Colin
News | 5 juillet
5 mn
La réputation de robustesse de l’horlogerie allemande n’est pas volée. Elle a traversé des événements tragiques de l’histoire, et elle a toujours su relever le défi.
Le 8 mai 1945, jour de la capitulation de l’Allemagne, l’armée soviétique bombarde les manufactures horlogères du village de Glashütte, près de Dresde. Puis les Soviétiques démantèlent les usines de production et les mécaniques de précision restantes, confisquant machines, outillages et fournitures qu’ils acheminent en Russie. Quand naît la RDA en 1949, les maisons locales perdent totalement leur identité. Sous contrôle communiste, six d’entre elles fusionnent en 1951 pour former une entreprise d’État : VEB GUB.
Anéanties, elles ont pu néanmoins compter sur leur instinct de survie. L’ingénieur Karl Nitsche, qui fait figure de héros à Glashütte, a dessiné de mémoire machines et outillages pour les refabriquer. Rebâtir l’industrie horlogère était une chose ; s’adapter à la nouvelle donne en était une autre. Les composants, jusqu’alors importés, étaient produits en interne. Les exportations, à partir des années 50, étaient destinées aux pays socialistes, dont la Chine et la Corée du Nord, puis à la RFA. Dans les années 60, une large gamme de montres bracelets solides, à usage quotidien pour homme et pour femme, a été conçue. Les années 70 ont mis en avant le mouvement automatique ainsi que les montres, pendules et chronomètres marins à quartz, produit phare exporté à travers le monde. Les créations du VEB GUB, sous la marque Glashütte, ont été reconnues pour leur haute qualité et leur longévité. L’État, omniprésent, assurait l’apprentissage des ouvriers qualifiés et des futurs ingénieurs.
« Les horlogers de Glashütte Original ont une forte résistance à l’influence extérieure et une énorme capacité d’adaptation. Ce sont les fameux deux 'G' de la marque : l’un tourné vers le passé et l’autre, vers l’avenir. » Yann Gamard, président de Glashütte Original
Mais il a fallu à nouveau s’adapter à un autre système après la chute du Mur de Berlin. Certains secteurs de production, considérés comme non rentables, ont fermé. Et le travail n’était plus garanti. De 2 300 employés, le nombre d'employés est tombé à 72. Sous sa nouvelle forme, la maison qui prendra en 1994 le nom de Glashütte Original a pu toutefois s’imposer notamment grâce à son savoir-faire d’excellence dans la fabrication des montres bracelets mécaniques.
630 personnes travaillent aujourd’hui autour de Yann Gamard, le président de Glashütte Original, qui en cinq ans a triplé le personnel et doublé la production : « Je suis heureux de les aider. Ils se sont toujours relevés alors qu’ils n’avaient plus rien. J'admire leur forte résistance à l’extérieur et leur immense capacité d’adaptation. Ce sont les fameux deux 'G' de Glashütte Original : l'un tourné vers le passé et l'autre vers l’avenir. »
 Exposition « Glashütte zur DDR-Zeit, Die Uhrenproduktion von 1951 bis 1990 » / « Glashütte in the GDR era, Watch Production between 1951 and 1990 »

 Jusqu’au 1er novembre 2015
 German Watch Museum Glashütte
Crédits photo : Glashütte
Partager :
Bonnes adresses
Article paru dans le numéro #73 AQUATIQUE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Good bye Lenin, hello Glashütte! à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.