Fermer
Philippine Robert
Portrait | 17 oct.

Peur sur la ville
L'artiste RP Browne imagine d'inquiétantes cités aux allures de fauves, pour représenter le pouvoir dans sa dimension la plus bestiale.

RP Browne  © RP Browne
RP Browne The Elements Series- WATER - Acrylic on MDF, 243 x 60 cm © RP Browne
RP Browne in Trinity College Dublin, 2013 © RP Browne
Des crocodiles, des serpents et des requins qui grouillent en dehors de leur cage et au milieu des buildings, des ponts et des routes... Non, ce n'est pas un nouveau blockbuster cauchemardesque, mais l'exposition « Apex », de l'artiste argentin RP Browne, qui se tenait en juin dernier à la Crypt Gallery de St Pancras Church à Londres.
Installé depuis une dizaine d'années à Dublin, l'artiste et architecte RP Browne, de son vrai nom Rodrigo Pérez Browne, a travaillé pendant trois ans sur cette exposition qui mêle peinture, photographies, sculptures, tissus, installations, vidéos et textes. « J'ai commencé ces œuvres dans les années qui ont suivi le grand effondrement financier, une crise qui a violemment secoué notre société et menacé le système d'une forme d'extinction, explique l'artiste. J'ai voulu explorer les liens entre l'animal et l'humain, la nature et la ville, les moteurs primitifs du pouvoir, de la domination et de la hiérarchie qui se cachent sous la croûte urbaine civilisée. »
Trois séries composent ce parcours. Dans « The Elements », des reptiles soutiennent les villes de Londres et New York sur quatre tableaux qui représentent les éléments classiques, terre, air, eau et feu. Un cinquième élément, « Money », a été ajouté par RP Browne. « The Swamp » reprend le motif du crocodile, mais en l'intégrant dans une ville-marécage. La dernière série, « The Boardroom », voit les prédateurs habillés de costumes humains.
« Ces vêtements m'intéressent à cause du pouvoir qu'on leur assigne d'emblée, explicite l'artiste. Le récent épisode Air France l'a bien montré : s'il a été aussi choquant, c'est parce que dans notre vie quotidienne, nous n'imaginons pas qu'une chemise puisse être aussi facilement déchirée à cause du pouvoir que nous lui conférons. »
Pour ceux qui ont raté la première édition, la bibliothèque du consulat d'Argentine à New York accueillera l'exposition du 1er au 18 décembre, avant d'intégrer une galerie privée. « Je suis impatient, car si la Crypt Gallery avec ses couloirs voûtés étaient littéralement sous la croûte urbaine, l'espace new-yorkais est son opposé, s'enthousiasme RP Browne. Grand et formel... Comme une salle de réunion ! » Animal et urbain, jusque dans le choix de ses lieux.
RP Browne The Elements Serie © RP Browne
Crédits photo : RP Browne
Partager :
Bonnes adresses
Euston Rd
NW1 2BA London - Royaume-Uni

+44 20 7388 1461
Article paru dans le numéro #83 BESTIAIRE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Peur sur la ville à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.