Fermer
Sophie Colin
Portrait | 4 oct.

French touch au MoMA
Les ambitions de Quentin Bajac, nommé en 2013 conservateur en chef du département photo du MoMA. La vieille Europe n'a pas dit son dernier mot.

Quentin Bajac, The Joel and Anne Ehrenkranz Chief Curator of Photography, The Museum of Modern Art, New York © Peter Ross

Quentin Bajac, The Joel and Anne Ehrenkranz Chief Curator of Photography, The Museum of Modern Art, New York

« Le MoMA écrit UNE histoire de la photographie. Il l’écrit avec la force de son histoire incomparable et de ses convictions, mais il écrit une histoire qui peut être contredite par d’autres histoires écrites ailleurs. » C’est dans ce contexte de compétition de plus en plus serrée qu’en 2013 le Français Quentin Bajac a pris ses fonctions de conservateur en chef du département photo de l’illustre MoMA, le Museum of Modern Art de New York.

La mission de l’ancien directeur du département photo du Centre Pompidou n’en est que plus stimulante, à un moment où la scène photographique new-yorkaise connaît des bouleversements qui contribuent à rendre sa tâche plus ardue et ses choix plus pertinents et audacieux. Car à Manhattan, le mot semble avoir été donné de s’agrandir et d’offrir aux visiteurs des collections plus fournies. Tous écrivent donc l’histoire de la photographie avec des moyens décuplés. Le MoMA lui-même avec ses travaux d’extension, dont la future tour de Jean Nouvel qui offrira 30 % d’espace supplémentaire au musée ;

le Whitney Museum, qui fait peau neuve à Meatpacking, quittant son fief de Madison Avenue où le MET va développer sa partie moderne et contemporaine ; le Guggenheim ; le New Museum et l’International Center of Photography. Sans compter les galeries très influentes et aux espaces quasiment muséaux.
Avoir choisi un Français participe de cette volonté de Glenn Lowry, le directeur du MoMA, de s’ouvrir à d’autres cultures dans un lieu jusque-là à forte identité américaine. Aujourd’hui, sur sept chefs de départements du musée, quatre sont européens. C’est dans cette dynamique que Quentin Bajac exprime ses priorités : « La collection est au cœur du musée. Il faut continuer à l’enrichir avec une priorité donnée aux 20e et 21e siècles, trouver un équilibre entre artistes américains et non-américains, s’ouvrir à l’Europe, à l’Amérique Latine, à l’Afrique. Nous avons un groupe de recherches très actif sur l’Europe de l’Est en ce moment. Et on se réinvestit dans l’Asie. J’espère aussi faire entrer des artistes français comme Luc Delahaye. »
Robert Mapplethorpe. Self-Portrait. 1980. Gelatin silver print, 13 3/8 x 13 7/16' (34 x 34.1 cm) © Robert Mapplethorpe Foundation
Robert Mapplethorpe. Self-Portrait. 1980. Gelatin silver print, 13 3/8 x 13 7/16"
Les expositions suivent cette directive : « Une ouverture à d’autres géographies avec tout ce que cela compte d’intéressant en termes d’hybridation et de migration. Une ouverture aux artistes femmes également. Nous nous orientons vers des accrochages très pluridisciplinaires et chronologiques. » Quentin Bajac sait donner du rythme à ce qu’il entreprend. La nouvelle formule de New Photography, un événement dont le MoMA célèbrera les 30 ans en novembre, se veut plus internationale et présentera la photographie sous toutes ses différentes formes.
Autre fer de lance du nouveau directeur : la politique de publication du musée. « Il faut l’intensifier. La photo et le livre ont toujours fait bon ménage. Et je pense que le livre est parfois plus approprié que l’exposition. » Sans pour autant bouder le numérique : « Un de mes premiers objectifs est de mettre en ligne toute la collection. »
La suite d’une histoire de la photographie, Quentin Bajac la partage avec les lecteurs de Pluris auxquels il recommande le travail de trois photographes. « Trois femmes nées dans les années 60, avec des approches très différentes mais toutes ancrées dans la tradition de la photographie documentaire revue par une pratique conceptuelle : Katy Grannan, An-My Lê et Collier Schorr. » Ce sont bien des pages fortes que le Français du MoMA est en train d’écrire.
An-My Lê. Offload, LCACs and Tank, California. 2006. Pigmented inkjet print, 39 1/4 x 55 3/4' (99.7 x 141.6 cm).  © An-My Lê
An-My Lê. Offload, LCACs and Tank, California. 2006. Pigmented inkjet print, 39 1/4 x 55 3/4" (99.7 x 141.6 cm).
LaToya Ruby Frazier. Mom and Her Boyfriend, Mr. Art. 2005. Gelatin silver print, 18 3/8 x 23 5/16' (46.7 x 59.2 cm)  © LaToya Ruby Frazier
LaToya Ruby Frazier. Mom and Her Boyfriend, Mr. Art. 2005. Gelatin silver print, 18 3/8 x 23 5/16"
 

New Photography 2015 « Ocean of Images »

Du 7 novembre 2015 au 20 mars 2016.
Museum of Modern Art of New York
11 West 53 Street
New York, NY 10019-5497, Etats-Unis
+1 (212) 708-9400
Museum of Modern Art of New York
  Pluris remercie les Amis du MNAM pour son aide précieuse dans la réalisation de cet article.
Crédits photo : Robert Mapplethorpe Foundation, Peter Ross, LaToya Ruby Frazier, An-My Lê
Partager :
Adresses new-yorkaises recommandées par Quentin Bajac
113 Thompson Street
NY 10012 New York City - États-Unis

+1 212 925 8923
Central Park West & 79th St
NY 10024 New York City - États-Unis

+1 212 769 5100
848 Washington St
NY 10014 New York City - États-Unis
Article paru dans le numéro #81 TROUS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
French touch au MoMA à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.