Fermer
Plur.is
Recommandation | 20 sept.
4 mn

Bille en tête
Armée d'un simple stylo Bic, la dessinatrice Cécile Bisciglia explore les contours du corps et les tréfonds de l'âme.

Cécile Bisciglia portraits hyperréalistes au stylo à bille Artistics.com © Bisciglia / Artistics.com
Cécile Bisciglia portraits hyperréalistes au stylo à bille Artistics.com © Bisciglia / Artistics.com
Cécile Bisciglia portraits hyperréalistes au stylo à bille Artistics.com © Bisciglia / Artistics.com
La dessinatrice Bisciglia a choisi un outil moderne, le stylo à bille, pour sa finesse et sa subtilité. Ayant appris à le maîtriser parfaitement, elle crée une « ligne sensible » sur les toiles carrées de très grand format (deux mètres de côté) qu’elle utilise presque exclusivement. Dans ses mains, le stylo à bille donne naissance à des effets visuels d’une grande richesse qui, conjugués au travail de cadrage et à la monumentalité de ses toiles, donnent à ses portraits une présence presque intimidante.
... se « rapprocher de l'essentiel »...
Le stylo pourrait paraître inadapté au grain de la toile et son utilisation représente un véritable défi technique. Mais il montre la noblesse du dessin, et il instaure un rapport physique au dessin : c'est en inscrivant son corps dans la toile que l’artiste parvient à donner assez de force à son geste et à son trait pour opposer la résistance nécessaire au grain de la toile. Lorsqu’elle dessine, Bisciglia « est » tout entière dans ce carré, telle une « femme de Vitruve » placée au centre du monde et l’observant au travers d’un prisme féminin. L’artiste « croit en la re-naissance et en la prise de conscience collective de la nécessité d’utiliser les qualités féminines intrinsèques pour repenser le monde ».
Chez Bisciglia, la pratique du dessin s’inscrit aussi dans une histoire personnelle marquée par la maladie. Clouée très souvent au lit, l’artiste a appris à observer différemment le monde, avec tolérance et compassion, et à se « rapprocher de l'essentiel ». D’où ce format carré qui, en induisant un cadrage serré, crée une tension visuelle. D’où aussi ces diptyques monumentaux qui interrogent la représentation du corps féminin en donnant à voir les signes du vieillissement et de la souffrance physique.
Placé aux pieds de ces dessins, le spectateur se retrouve à son tour physiquement pris dans le format, emporté dans un tourbillon de lignes qui coagulent pour créer une œuvre à l’impact saisissant. Son oeil est engagé dans un va-et-vient entre le sujet et le médium, le détail et le général. Cette dualité est présente à de nombreux niveaux dans l’œuvre de Bisciglia : dans la noblesse du support et la trivialité de l’outil, dans la beauté de ses sujets et l’étrangeté des cadrages, dans l’hyperréalisme du dessin et la transparence de chaque détail, ou encore dans les sentiments ambivalents que suscitent ses portraits surdimensionnés d’animaux, entre élan d’affection et perception d’un rapport de force.
Cécile Bisciglia portraits hyperréalistes au stylo à bille Artistics.com © Bisciglia / Artistics.com
Cécile Bisciglia portraits hyperréalistes au stylo à bille Artistics.com © Bisciglia / Artistics.com
Cécile Bisciglia portraits hyperréalistes au stylo à bille Artistics.com © Bisciglia / Artistics.com
 Bisciglia est représentée par la galerie d’art en ligne Artistics.com
Crédits photo : Bisciglia / Artistics.com
Partager :
Article paru dans le numéro #79 VENISES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Bille en tête à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.