Fermer
Sophie Colin
News | 26 sept.
Au point culminant de la course, difficile d’imaginer que nous avons embarqué sur un bateau construit en 1936 qui, il y a quelques années encore, ressemblait à une épave. Pimpant et audacieux, Eilean se livre à un véritable jeu de voiles tendues vers la victoire. Ce second souffle, les navires d’époque le doivent à des amateurs passionnés qui font tout pour leur rendre leur état d’origine. « Nous sommes dans une logique de transmission, résume Jacques Taglang, spécialiste des bateaux de plaisance. Un véritable travail d’enquête basé sur des archives et des photos va permettre de restituer leur histoire. »
La restauration recherche la perfection. Le bateau entièrement démantelé fait l’objet d’un inventaire de tout ce qui le compose. Le chantier naval va chiffrer le coût de la rénovation, de 300 000 € minimum pour un bateau de 10 m de long, à plusieurs millions d’euros. « Ce n’est ni un placement ni une danseuse, c’est un patrimoine que les armateurs préservent », précise Jacques Taglang.
Eilean Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
C’est à Francesco Del Carlo de Viareggio que Officine Panerai a confié la mission de remettre sur pied Eilean. Restaurer signifie aussi innover : moderniser et sécuriser. C’est ainsi qu’Eilean a été doté d’un moteur à propulsion plus sensible à certaines manœuvres. « D’une façon générale, pour des raisons liées au poids, au séchage et à la réparation, les voiles en tissu synthétique ont remplacé celles en coton. Les GPS, radars et autres éléments électroniques équipent désormais les embarcations », poursuit Jacques Taglang.
L’entretien du navire est laissé à l’appréciation du skipper qui effectuera lui-même les réparations ou les commandera au chantier. La maintenance coûte entre 4 et 10 000 € par an et par mètre. Elle est délicate pour les navires comme Eilean, composés de bois et de métal. Les membrures, notamment, peuvent rouiller.
Enfin, prêt à se lancer dans la course, l’équipage se resserre autour du skipper, seul maître à bord, et de son second. Les deux hommes ont étudié le parcours de la régate et identifié leur principal concurrent. Puis chacun prend sa place. On assiste alors à une coordination spectaculaire entre eux, déclenchée par les ordres du capitaine. Et tout est fait pour que celui-ci demeure concentré jusqu’au terme de la course. La transmission et la sécurité ne se discutent pas, pas plus que la chaleur humaine, qui se diffuse sur les 22 mètres d’Eilean le battant.
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Andrew Cully, Capitain de Eilean le voilier classique d'Officine Panerai
Panerai Classic Yachts Challenge.

Moments choisis des Régates Royales disputées à Cannes les 25 et 26 septembre 2015

Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Sélection par Pluris de deux pièces de la collection Luminor de Panerai

Panerai Lumnor « Regatta », chrono flyback automatique © Pluris
Pour accompagner le skipper dans la gestion du temps au départ des régates, Panerai a décliné la Luminor 1950 dans une version « Regatta », chrono flyback automatique. Au signal, indiquant le temps restant avant le début de l’épreuve, les bateaux doivent jouer au mieux du vent et des courants pour rester le plus proche de la ligne de départ. Quelques minutes précieuses que le chronographe décompte dans une fonction à la fois pratique et esthétique.
Panerai Luminor Marina 1950 en 42 mm © Pluris
Panerai signe avec la Luminor Marina 1950 en 42 mm, une pièce élégante et sportive dont la taille plus réduite que les standards de la marque, la rend accessible à tous poignets. Elle est dotée d’un mouvement manufacture mécanique à remontage automatique et du dispositif protège-couronne emblématique de Panerai.
Eilean Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Eilean Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Eilean Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Serenade, Régates Panerai Cannes  © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Régates Royales Cannes Panerai Classic Yachts Challenge © Pluris
Crédits photo : Pluris
Partager :
Boutique Panerai à Paris
3/5 rue de la Paix
75002 Paris - France

+33 1 55 04 19 36
Article paru dans le numéro #80 VINTAGE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Come on Eilean à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.