Fermer
Karen Valesella
News | 11 oct.
On pense souvent que l’apnée signifie ne plus respirer. En réalité, elle commence avec la respiration, je l'ai appris avec un pro.

J'ai rendez-vous pour une séance d'initiation à l'apnée dans un discret hôtel du 1er arrondissement de Paris. L’homme qui nous accueille est tout sauf ordinaire, il est allé là où personne n'est jamais allé. Multi recordman d’apnée, Gianluca Genoni possède un palmarès impressionnant et ses records personnels font tourner la tête : -160m en apnée profonde, plus de 18 minutes en apnée statique. Un surhomme, un extra-terrestre des profondeurs.

Gianluca Genoni Blancpain apnée © Blancpain
Gianluca Genoni Blancpain apnée © Blancpain
Gianluca Genoni Blancpain apnée © Blancpain
Gianluca Genoni Blancpain apnée © Blancpain
Gianluca Genoni Blancpain apnée © Blancpain
Blancpain Apnée © Blancpain
Blancpain Apnée © Blancpain
Blancpain fifty fathoms © Blancpain
L’eau est chaude et l’ambiance apaisante. Calme et concentration sont de rigueur. Gianluca nous donne les premières instructions, tout est affaire de technique, de respiration. Réapprendre à respirer, à remplir ses poumons, le bas, puis ensuite le haut. Deux minutes durant lesquelles, il faut enchaîner les inspirations puis les expirations de façon lente et profonde avant d’immerger son visage.

Nous commençons une série d’apnées, 45 secondes, puis 1 minute, puis nous ajouterons chaque fois 30 secondes supplémentaires. Gianluca est le garant du temps, le métronome. Le temps est une valeur élémentaire chez l’apnéiste, il rythme la préparation, le début et la fin de l’immersion. Il est à la fois le défi et le Graal.
« Chaque apnée est une étape vers la suivante, une préparation pour franchir un nouveau cap. C'est un sport de patience, de maîtrise de soi pour appréhender les sensations puis les accepter », confie Gianluca.
3’30’’ sera mon dernier palier, c’est le temps qui sépare la dernière inspiration de la prochaine bouffée d’oxygène. Je reste émerveillée par mon propre exploit. La journée s’achève comme un rêve, avec le souvenir d’une rencontre improbable et d’un homme remarquable de générosité et d’humilité.

L’apnée, pour Gianluca, c’est être libre dans l’eau, et profiter de la mer de la façon la plus pure qui soit. Aujourd'hui, il a laissé la compétition derrière lui, son défi est ailleurs, dans la préservation des océans.

Karen Valesella et Gianluca Ginoni © Blancpain
Karen Valesella et Gianluca Ginoni
Pluris remercie     pour avoir permis cette expérience.
Crédits photo : DR, Blancpain
Partager :
Bonnes adresses
Le Rocher 12
1348 Le Brassus - Suisse

+41 21 796 36 36
+41 21 796 36 37
Article paru dans le numéro #82 MÉTÉORES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Air comme Respiration à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.