Fermer
Julien Tissot
News | 28 nov.
4 mn

Vaïvaï se fait sa place au soleil
La jeune marque d'eau de coco vient de lever 3,5 millions d'euros pour son développement. Récit d'une success story très fruitée.

Gaëtan Laederich, Emmanuel Jesberger, co-fondateur de Vaïvaï, producteur d'eau de coco © DR
3,5 millions d’euros : c’est le montant que Gaëtan Laederich et Emmanuel Jesberger viennent de lever cet automne pour financer un plan de développement ambitieux de Vaïvaï sur les 3 prochaines années. Vaïvaï ? Un nom aux résonnances tropicales, celui d'une école de samba au Brésil, mais aussi celui de leur entreprise de jus de fruits naturels et son produit emblématique, l’eau de coco, qui provient d’Indonésie, « une variété de noix de coco relativement peu sucrée », précise Emmanuel Jesberger.
Nom de la marque, produit positionné sur le bien-être, packaging amusant… Tous les ingrédients sont réunis pour séduire le consommateur. Le concept plaît et les référencements dans les enseignes de la grande distribution se multiplient. Avec 60 % de parts de marché, Vaïvaï est aujourd’hui leader dans le secteur de l’eau de coco, dont la consommation ne cesse de croître depuis quelques années : depuis 2010, le marché double tous les ans, et la petite PME ferraille maintenant avec ses concurrents américains, filiales des groupes Pepsi et Coca-Cola.
« Le potentiel autour de la coco est énorme, nous pouvons développer des dizaines de produits », assure Emmanuel Jesberger.
En 2014, un passage dans l’émission « Capital » sur M6 a contribué à faire décoller la notoriété de la marque. « Nous avons vraiment gagné en visibilité, et se faire référencer dans les enseignes de la grande distribution est devenu plus simple », souligne Emmanuel Jesberger. Dernier coup en date : avoir convaincu le tennisman Gaël Monfils, originaire des Antilles et bon connaisseur de l’eau de coco, de devenir ambassadeur de la marque.
Ces derniers mois, l’entreprise se diversifie et propose une gamme de jus de fruit et envisage de lancer prochainement des chips à la noix de coco. « Le potentiel autour de la coco est énorme, nous pouvons développer des dizaines de produits », assure Emmanuel Jesberger. En 2016, Vaïvaï envisage 9 millions d’euros de chiffre d’affaires, sur un marché qui pourrait atteindre 50 millions d’euros en 2018. Déjà présents en Belgique, en Suisse et au Maroc, les deux acolytes ont pour ambition de se développer à l’international et pourquoi pas, de concurrencer demain les géants du secteur au Brésil ou aux Etats-Unis.
Crédits photo : DR
Partager :
Bonnes adresses
8 rue de Saintonge
75003 Paris - France

+33 9 52 68 44 82
Article paru dans le numéro #89 CLIMAX
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Vaïvaï se fait sa place au soleil à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.