Fermer
Philippine Robert
Recommandation | 3 oct.

Big Toys
Montre, voiture ou animaux de compagnie : 5 objets démesurés et invendables.

Vacheron Constantin vient de sortir la montre la plus compliquée du monde. Un big toy sur commande qui a pris 8 années pour être réalisé. Du plus gros diamant du monde à la papamobile, en passant par les tigres de compagnie et le cheval le plus cher, retour sur ces objets ou animaux inaccessibles.
Référence 57260 de Vacheron Constantin © DR
 

La montre la plus compliquée : la Référence 57260 de Vacheron Constantin

La dernière création horlogère de Vacheron Constantin est une véritable boîte à malices. Un grand collectionneur s’offre avec elle un défi mathématique et une prouesse technique de plusieurs millions d'euros !

La Référence 57260, conçue à sa demande, fait de lui l’heureux propriétaire de la montre la plus compliquée au monde. Un rêve horloger d'1 kg, dans une boîte de 10 cm de diamètre et 5 cm d’épaisseur, qui, en deux écrans recto verso, contient 57 complications, 2 800 composants, huit années de travail, trois maîtres horlogers mobilisés ; un chronographe à rattrapante à double affichage rétrograde par lequel les aiguilles des secondes parcourent le cadran sans jamais se recentrer ; plusieurs calendriers dont un calendrier perpétuel hébraïque, un grégorien et un calendrier ISO 8601, d’un cycle complet de 400 ans, destiné aux financiers ; des sonneries et des modes de réveil activés et désactivés ; un tourbillon sphère armillaire pour compenser les effets de l’abstraction terrestre ; un second fuseau horaire sur douze heures affichant l’heure de 24 villes du monde ; et des écrans où s’affichent les jours, les mois, les constellations du zodiaque, les saisons, les solstices, les équinoxes, etc.

Toutes sortes de données qui font de son heureux possesseur le Maître de l’univers.

par Sophie Colin
Les tigres de Mike Tyson © DR
 

Les animaux de compagnie les plus fous : les tigres de Mike Tyson

En plus d'être colombophile – il aime les pigeons voyageurs – Mike Tyson a détenu des animaux de compagnie bien plus impressionnants. Dans les années 90, le célèbre boxeur s’était entouré de trois tigres, deux femelles blanches, Kenya et Storm, et un mâle doré, Brian. Ces animaux lui auraient coûté près de 300 000 dollars à l'achat. Sans oublier les 4 000 dollars par mois pour les nourrir, les soigner et les entretenir ! Quand il a fait faillite au début des années 2000, il a dû se séparer de ses gros chatons, qui ont connu le même sort que tous les autres animaux de compagnie : le refuge.

 

Le cheval le plus cher du monde : The Green Monkey

The Green Monkey n'avait encore jamais couru de courses. Ce pur-sang a pourtant été vendu 16 millions de dollars en 2006. Un record pour un cheval de deux ans, mais un fiasco sur les champs de course : il n'a gagné aucune course à cause d'une blessure qui a mis fin à sa carrière au bout de trois compétitions. Depuis, l'étalon est devenu reproducteur et sa progéniture a eu plus de succès. Sa fille Kinz Funky Monkey a gagné plusieurs courses en 2012, 2013 et 2014.

Le plus gros diamant du monde : Golden Jubilee © DR
 

Le plus gros diamant du monde : Golden Jubilee

Avec ses 545,67 carats, le Golden Jubilee est le plus gros diamant taillé du monde. De couleur jaune-brun, il a été découvert en 1985 dans une mine d'Afrique du Sud et pesait à l'origine 755 carats, avant d'être taillé en un coussin à 148 facettes. Le diamant a été acheté par un syndicat thaïlandais qui l'a ensuite offert au roi Rama IX, en 1997, pour fêter le cinquantième anniversaire de son couronnement, ce qui explique le nom de la pierre précieuse. Un cadeau un peu empoisonné : le pays connaît alors de graves difficultés économiques et pour ne pas irriter la population, le joyau est présenté comme étant une grande topaze dorée. Il est aujourd'hui exposé au Royal Museum de Bangkok.

La voiture la plus connue du monde : la papamobile © DR
 

La voiture la plus connue au monde : la papamobile

Pour son récent voyage aux Etats-Unis, le pape François a été fidèle à ses habitudes : il est arrivé à Washington dans une simple Fiat 500 L. Un choix sobre, qui correspond à son état d'esprit, mais aussi un retour aux sources. La première « papamobile » de l'histoire, qui date de 1929, était une Fiat 525. Avant cette date, le souverain pontife se déplaçait en carrosse. De toute façon, il ne pouvait pas aller bien loin : à cause d'un litige avec le gouvernement italien, il était confiné au Vatican. Depuis, les modèles se sont succédés, de Fiat à Ferrari en passant par Citroën ou Seat. Mais la victoire revient à Mercedes-Benz, marque qui a le plus collaboré avec le Vatican. Les papamobiles ont changé, la sécurité s'est renforcée, mais l'immatriculation est restée : SCV 1 (pour « Stato della Città del Vaticano », soit Etat de la Cité du Vatican).

Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #81 TROUS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Big Toys à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.