Fermer
Philippine Robert
À savoir | 17 oct.
4 mn
Beeeep fizzzz klang zzzzz, grinçaient les premiers instruments de musique électronique. Avec les progrès rapides de l'informatique, ils sont vite tombés en désuétude. Des musiciens les ressuscitent aujourd'hui, non sans nostalgie, et leur offrent une place de choix sur scène et en studio.

Le plus loufoque : le Thérémine

C'est un vétéran de la musique électronique : il a été inventé en 1919 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen (alias « Léon Theremine »). Avec son boîtier électronique et ses deux antennes, il a la particularité de ne pas avoir besoin d'être touché pour jouer de la musique. Les plus grands groupes de rock, des Beach Boys à Radiohead, en passant par les Rolling Stones, l'ont utilisé. Également plébiscité par les compositeurs de musique de films et de séries (en particulier de science-fiction), le Thérémine a récemment fait un come-back télévisuel dans la série The Big Bang Theory.

Le Mellotron, instrument chéri des Beatles

Apparu dans les années 60, le Mellotron est un instrument polyphonique, qui fonctionne sur le principe de l'échantillonneur. Utilisé dans les années 60 et 70 par les Beatles et des groupes de rock progressif, l'instrument était quasiment tombé dans l'oubli à la fin des années 80. Avant de revenir sur le devant de la scène, porté par Radiohead, Lenny Kravitz ou les Red Hot Chili Peppers.

Le Moog, le premier synthétiseur

Le pionnier des synthétiseurs date également des années 60. Popularisé par les stars de la pop dans les années 70, le Moog est l'instrument-phare de la bande originale d'Orange Mécanique. Victime comme le Mellotron d'un désamour dans les années 80, il est à nouveau utilisé par les grands groupes de musique électronique, Daft Punk et Air en tête.

Le retour des orgues

Les orgues électroniques, Vox Continental ou Farfisa, ont fait la gloire des groupes de rock psychédéliques et de rock garage. Le Farfisa a également fait une apparition dans When a Man loves a Woman de Percy Sledge. Après un long passage à vide, ils font un come-back auprès des musiciens qui à la recherche sonorités sixties.

Une voix de robot avec la Talkbox

Instrument emblématique des années 70 et 80, la Talkbox permet à un musicien de faire prononcer des syllabes à un instrument de musique en utilisant sa bouche : voix robotique et futuriste garantie. Popularisé par Stevie Wonder, le groupe Zapp ou encore Earth, Wind & Fire, les premières versions existaient pourtant depuis les années 30. De nombreux tubes de rock ont aussi fait la part belle à cet instrument, comme Livin' on a Prayer de Bon Jovi. Plus récemment, des groupes de musique électronique l'ont remis au goût du jour, Chromeo ou Ratatat pour la scène nord-américaine, mais aussi les Français de Daft Punk. 

Le Rhythmicon : l'ancêtre de la boîte à rythmes

Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #83 BESTIAIRE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Dinosaures de la musique électronique à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.