Fermer
Plur.is
Focus | 21 oct.

Bâtir le temps
La Vintage 1945 scelle dans le béton l'alliance de deux univers, l'horlogerie et l'architecture.

L'architecte le Corbusier - Fondation Le Corbusier  © FLC - ProLitteris
Graver le Modulor du Corbusier et ses mesures anthropométriques sur le cadran bétonné de la nouvelle Vintage 1945 : Girard-Perregaux ne pouvait pas rendre meilleur hommage à l’un des plus grands architectes du 20e siècle. De cette façon, l’horloger scellait définitivement l'alliance entre deux univers et parvenait à faire tenir dans un boîtier l’une des pages les plus illustres de l’histoire de l’architecture.
En digne héritier de la Renaissance, Le Corbusier plaçait l’Homme au centre de l’univers. C’est donc à partir du corps humain et de sa morphologie qu’il a conçu l’aménagement de l’espace selon des proportions idéales.
« Avec le Modulor, représenté par une silhouette humaine, il imagine un système de proportions harmoniques basées sur le nombre d’Or permettant de normer l’espace habitable »,
expliquent Frédéric Migayrou et Olivier Cinqualbre, les commissaires de l’exposition Le Corbusier, Mesures de l’homme, qui s’est tenue au Centre Pompidou au printemps dernier.
L'architecte le Corbusier - Le Modulor - Fondation Le Corbusier  © FLC - ProLitteris
Cette figure de l’Homme en tant qu’unité de mesure précise sa taille debout (183 cm) et celle de son avant-bras (43 cm), la distance entre son nombril et le haut de sa tête (140 cm), et entre son nombril et ses pieds (113 cm), la longueur de ses jambes (86 cm). De ces mensurations sont déduites la hauteur de plafond (226 cm), la hauteur de la table (70 cm) ou encore celle d’une chaise (113 cm).
Vintage 1945 Le Corbusier de Girard-Perregaux © Girard-Perregaux
Ce jeu d’équilibre des proportions parfaites et des justes volumes se retrouve dans le design et le graphisme de la montre avec d’autant plus de relief que le cadran est en béton. Les motifs reprennent la silhouette du Modulor, debout, un bras levé, ainsi que « les mesures idéales moyennes du corps humain selon Le Corbusier et les lignes permettant de proportionner les réalisations architecturales qui entourent l’être humain », selon les mots de Stefano Macaluso, directeur du développement produit de Girard-Perregaux.
Le Corbusier utilisera ces outils pour bâtir la fameuse Unité d’habitation que le gouvernement français lui commandera dans les années 50 à Marseille pour remédier au manque de logements. « La Cité radieuse est l'exemple le plus abouti de la conception architecturale de Le Corbusier. Elle synthétise tous les concepts de la montre autour de la lumière, la plasticité et les proportions. », conclut Stefano Macaluso.

La Cité radieuse, Marseille - Immeuble Le Corbusier  © FLC - ProLitteris
Crédits photo : Girard-Perregaux, FLC -ProLitteris, FLC - ProLitteris
Partager :
Fermer
Bâtir le temps à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.