Fermer
Orianne Vialo
À savoir | 1er nov.
4 mn
Dans le Lower East side, à New York, le béton et l’acier sont partout, mais la verdure est bannie. Deux Américains veulent casser cette tendance en proposant une solution aussi surprenante que novatrice : un parc sous les rues bétonnées du quartier. James Ramsey, architecte et ancien ingénieur de la NASA, et Dan Barasch, entrepreneur social, sont les deux têtes pensantes de ce projet pharaonique. « Le Lower East side, c'est un quartier fantastique mais il manque cruellement d’espaces verts. Alors j’ai pensé au sous-sol. Juste sous mes bureaux, à 4,50 m de profondeur, il y a un ancien terminus de train, abandonné depuis 1948. Nous voulons le réhabiliter pour le transformer en un espace ouvert au public », explique James Ramsey. Les visiteurs pourraient assister à des concerts, des activités seraient prévues pour les enfants, et des expositions y seraient organisées.
L’idée semble rocambolesque, mais les contraintes budgétaires ou physiques n'effraient pas les deux partenaires. Pour éclairer les 1,5 ha du futur parc, ils imaginent un système d’éclairage qui diffuserait la lumière du soleil sous la terre. « Nous avons inventé une nouvelle technologie solaire, Remote Skylight, qui fonctionne comme un véritable puits de lumière à distance, un peu comme d’énormes paraboles réfléchissantes. Il est capable de capter la lumière naturelle à la surface, et de la transférer en sous-sol grâce à un arrangement de réflecteurs paraboliques et à des fibres optiques », poursuit James Ramsey sur le site internet Fast Company. Les jours de mauvais temps, l’espace vert souterrain sera illuminé par l’électricité. Pour rassembler les fonds nécessaire à cette première mondiale, les porteurs du projet ont lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter.
Principe de fonctionnement de la technologie solaire Remote Skylight qui serait utilisée pour éclairer le Lowline © The Lowline James Ramsey Studio Raad
Principe de fonctionnement de la technologie solaire Remote Skylight qui serait utilisée pour éclairer le Lowline
Le 7 juillet dernier, ils ont annoncé avoir récolté plus de 220 000 dollars grâce à quelque 2564 donateurs. En attendant que les négociations menées avec la Metropolitan Transportation Authority et la ville de New York aboutissent, les souterrains de la Lowline sont investis par des événements culturels, comme l’exposition Lowline Lab. Jusqu'au mois de février 2016, ils se transformeront également en laboratoire pour des expériences d’éclairage et d’horticulture. Le parc de la Lowline, lui, ouvrira définitivement ses portes au public en 2020.
Visiteurs du Lowline Lab, laboratoire conçu pour présenter et mettre en oeuvre la croissance de végétaux en milieu souterrain © The Lowline
Visiteurs du Lowline Lab, laboratoire conçu pour présenter et mettre en oeuvre la croissance de végétaux en milieu souterrain
Crédits photo : The Lowline James Ramsey Studio Raad, The Lowline
Partager :
Article paru dans le numéro #85 VIANDE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
New York veut planter des arbres sous terre à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.