Fermer
Philippine Robert
Recommandation | 22 nov.
6 mn
Comment choisir la bonne paire, celle qui ne vous fait pas souffrir en marchant, et comment l'entretenir pour qu'elle vous colle aux basques le plus longtemps possible ? Les 10 commandements de Pierre Corthay, bottier, et Alexis Lafont, fondateur de la Maison Caulaincourt.

Classique ou original, qu'est-ce qui est le plus à la mode ? « Il n'y a plus de tendance ! La période où les couturiers disaient 'cette année, c'est le bleu' n'existe plus », répond Pierre Corthay. Pour les novices, mieux vaut se contenter de pièces classiques faciles à porter, avant de se lancer dans les créations plus osées, colorées ou vernis.

Pour choisir la bonne taille, il faut faire coïncider parfaitement le volume du pied et celui de la chaussure. Petite astuce d'Alexis Lafont : « Ça doit faire 'pschitt' quand vous enfilez votre soulier avec un chausse-pied. Cela veut dire que vous avez chassé tout l'air et que

votre pied remplit bien la chaussure. » Par contre, si vous êtes trop serré au niveau du talon (le contrefort) ou des orteils (le bout dur), c'est mauvais signe : « Ces deux parties ne se détendront jamais, contrairement à la partie plus malléable au milieu qui, elle, doit elle être remplie. »

Il faut également faire attention au « montage », c'est-à-dire à la façon dont la semelle est associée à la partie en cuir. « Il en existe différents types qui vont correspondre chacun à un usage », explique Alexis Lafont. Pour les chaussures d'été ou habillées,

tournez-vous plutôt vers des montages souples ou légers comme le bolognais ou le blake. Alors que pour des bottes d'hiver, des lourds comme le storm welt ou le norvégien seront plus adaptés. Précision supplémentaire : « Contrairement à une légende urbaine, on peut ressemeler tous les montages. Mais seulement si cela a été bien fait au départ. »

Pour conserver longtemps vos chaussures, ne les mettez pas tous les jours. Même une paire de qualité risque de s'abîmer au bout de quelques mois. « Elle supporte des agressions permanentes, c'est comme si vous portiez le même costume plusieurs jours de suite »,

prévient Pierre Corthay. N'oubliez pas de les enfiler avec un chausse-pied, sinon le contrefort risque de s'affaisser avec le temps.

Lorsque vous retirez vos chaussures, le soir en rentrant, ayez pour premier geste d'entretien de les dépoussiérer en passant un chiffon doux dessus. Puis glissez à l'intérieur un embauchoir en bois brut. « Il retend la chaussure et absorbe l'humidité et l'acidité de la transpiration, qui rongent l'intérieur du soulier », explique Alexis Lafont.

Pour les protéger, faites poser un fer encastré sous le bout de la semelle. Et si vous voulez mettre un patin dessous, privilégiez la gomme végétale, et non en plastique pour éviter « l'effet K-way ».

Si les souliers ont pris l'eau, « posez-les sur le côté pour que la semelle respire et laissez-les sécher 24 heures, mais ne les mettez surtout pas à côté d'une source de chaleur, cela risque de rendre le cuir cassant », conseille Alexis Lafont. En cas de flocons, évitez les chaussures

en cuir, qui ne craignent certes pas l'eau, mais réagissent mal au sel utilisé dans la rue pour déneiger.

Une fois par mois environ, passez par la case crémage. Comme un visage, le cuir a besoin d'être hydraté. « Pour un soin complet, décapez avec un petit solvant, avant de mettre une crème nourrissante puis laissez sécher 20 minutes », détaille Pierre Corthay.

Puis vient l'étape du cirage, que vous pouvez renouveler tout au long du mois. Mais attention, « s'il n'y pas de crémage régulier, le cirage ne sert à rien. C'est comme se maquiller sans jamais s'hydrater le visage », prévient Alexis Lafont. Évitez également d'en mettre trop, car cela

empêche le soulier de respirer. Pour entretenir le glaçage, prévoyez un petit coup de bas nylon de temps à autre.

Pour les chaussures en veau velours, Alexis Lafont préconise un petit coup de brosse régulier et un coup de bombe recolorante, si besoin. Si jamais des petits poils dépassent à cause du brossage, passez rapidement une allumette à proximité du soulier pour le faire redevenir lisse.

Soulier Corthay Arca Aubergine  Artisan bottier Contemporain chaussure homme © DR

Chaussures pour hommes : les jeunes maisons qui montent

Les Maisons Corthay et Caulaincourt s'imposent comme des références sur le marché parisien et mondial.

Atelier Massaro © Pluris

Une histoire d’allure

Chez Massaro, le sur-mesure commence par les pieds.

Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #88 POUSSES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
10 conseils pour choisir et entretenir ses souliers à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.