Fermer
Tiphaine Illouz
Portrait | 9 déc.
5 mn

Voyager les mains dans les poches
Capucine Graby, globe-trotteuse et fondatrice du site Mymoonspots.com, livre ses secrets pour bien voyager.

« On ne fait pas un voyage, c’est le voyage qui vous fait », disait Nicolas Bouvier, voyageur émérite. Si Capucine Graby se reconnaît volontiers dans cette citation, c’est parce que cette journaliste passée par BFM et I-Télé n’a jamais eu recours à une agence de voyage pour partir. « Préparer un voyage, c’est souvent l’enfer au début, rien ne va, et d’un coup, cela prend comme un soufflé au fromage, et alors c’est génial », s’enthousiasme-t-elle. Pour son dernier voyage, deux mois entre le Japon, la Chine et le Vietnam, trois mois de préparation ont été nécessaires. « Je prévois chaque nuit pour éviter de payer cher un hébergement moyen. Pour le reste, je planifie seulement quelques activités. » Sa règle d’or ? Croiser ses sources : magazines, agences de voyages, et surtout conseils d’amis ou de journalistes sur place.
C’est sa sélection d’adresses que Capucine a choisi de partager sur MyMoonSpots, des lieux où elle est forcément passée et qu’elle a aimés. Parmi ses destinations favorites, Madagascar pour « la gentillesse de ses habitants et les paysages », les Philippines, « pour vivre en véritable osmose avec la population locale », et le Brésil pour « le paradoxe étonnant entre la violence et l’ivresse de vie ». Mère de trois enfants, elle ne s’est jamais interdit quoi que ce soit à cause de sa progéniture. « Je n’ai jamais peur inutilement, et je ne prévois jamais d’activités spécialement pour eux. Ils me suivent et trouvent un regain d’étonnement dans ce que l’on aime aussi. » Une philosophie du voyage à méditer.

Ses secrets pour bien voyager

 Oublier les guides
« Je ne lis jamais un guide de voyage mais plutôt la presse locale pour connaître les lieux qui bougent. Avant de partir, je m’informe de l’histoire du pays, et des écrivains qui l’ont marqué pour plonger dans leurs œuvres. »
 Trouver un supplément d’âme à chaque destination
« Sortir des sentiers battus : partir à Hong Kong pour faire de l’escalade et non du shopping, ou pratiquer une vague de surf sur le Saint-Laurent au Canada, une rivière pourtant réputée pour son calme. »
 Éviter les hôtels blockbusters
« Leur préférer le slow tourisme, c’est-à-dire des adresses plus pointues, discrètes, attentives et respectueuses de l’environnement. »
 Se libérer du temps pour vivre des moments forts
« Privilégier le lien à la population locale, c’est à cette condition seulement que le voyage transforme. On apprend plus en allant déjeuner ou jouer au foot sur la plage avec des locaux qu’en étendant sa serviette sur une plage des Maldives. »

Quelques destinations magiques de Capucine Graby

 Observer les jacinthes danser à Saïgon : Fraîcheur et harmonie au cœur de la trépidante Hô-Chi-Minh-Ville.
 Pause vin et chocolat le long du Rhône : Au cœur du vignoble des Côtes-du-Rhône, le vin et l'histoire de France mêlent leurs secrets.
 Dessine-moi une cabosse : La future grande puissance du chocolat ? C'est le Vietnam, promet Marou, jeune startup française.
 Parenthèse normande à Honfleur : C'est une maison d'hôtes adossée à l'estuaire de la Seine.
 Seuls au monde sur un caillou volcanique : Au large de la Sicile, un chapelet d'îlots murmure encore des histoires de volcans.
 Pause Robinson sauvage à Madagascar : Le tourisme débridé de Nosy Bé relève désormais de l'histoire ancienne.
 Lost in the Grand Bornand : J'ai séjourné au chalet 1864 par un rude mois de décembre.
Pour retrouver toutes les adresses de Capucine Graby :
logo Mymoonspots.com
Crédits photo : Mélanie Bordas Aubiès
Partager :
Fermer
Voyager les mains dans les poches à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.