Fermer
Roxanne d'Arco
News | 20 déc.
8 mn

Retour à la vie réelle
Pour décrocher d'internet, la mode est aux digital detox. Mais ça marche vraiment ?

Digital Detox  © Gunter Von Kloster Kampen
« La digital detox, c’est une sorte de sevrage des pratiques numériques, explique Michael Stora, psychanalyste et fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines (OMNSH). Ce type de cure est proposé aux cadres stressés devenus complètement accros à leur téléphone portable. » Il s’impose en cas d’addiction au travail et surtout au téléphone portable, quand il faut gérer un flux permanent de mails et de sollicitations multiples.
Mais la digital detox, DD pour les initiés, est aussi devenue un argument marketing, car se désintoxiquer en trois jours relève de la gageure. « Il vaut mieux parler de ‘pause digitale’, concède Michael Stora. Pour certaines personnes, suivre ces cures permet de décrocher pendant une semaine, mais ça ne traite évidemment pas le problème. » Gare aux boîtes aux lettres qui débordent au retour de cure.
Retour à la vie réelle / Digital Detox © DR
Se modérer passe plutôt par un lent apprentissage tout au long de la vie quotidienne. « L’immédiateté nous conduit dans le mur, d’où l’impératif de maîtriser le temps et de savoir hiérarchiser », remarque François Baral, directeur général chez Havas Digital Factory. Lui a choisi de lire ses mails quatre fois par jour et de ne pas y répondre sur le champ. « Si c’est vraiment important, on m’appelle, explique-t-il. J’engage tous ceux avec qui je travaille à faire de même en leur expliquant qu’on n’est pas aux urgences, où chaque seconde compte. »

Travailleur sans frontières

David Lajarge a pris le temps de réfléchir à l’hyper connexion. Cet ancien communicant a quitté son métier pour affronter ces dérives comportementales qui relève, selon lui, de la maîtrise de soi. La solution : apprendre à lever le pied. « En réalité, on n’en prend pas toujours conscience tout seul, objecte Valérie, directrice de projet dans les médias. On passe d'une communication pour le boulot à une lecture plaisir, puis à un message d’une copine... Bref, c’est une vie sans frontières entre le privé et le travail. La veille d'un congé de juillet, mes proches m'ont littéralement menacée de ne pas partir avec moi si je passais plus de temps sur mon iPad qu’avec eux. »
Avec le recul, il est plus facile de réaliser cette intoxication. « J’étais tout le temps connecté, se souvient Donatienne Lefort, directrice de projet événementiel et digital, je devais gérer mes comptes personnels, ceux des clients, ceux de la boîte… J’écoutais moins, et je devenais irritable si je n’avais pas le wifi. »

Ménage digital

Comment agir au quotidien contre cette addiction ? Pour Donatienne, l’année 2015 a été celle d’un usage des réseaux sociaux plus modéré, plus rationnel, plus réfléchi. « J’ai une vraie ligne éditoriale maintenant, affirme-t-elle. Si je ne vais pas sur les réseaux pendant plusieurs jours, ce n’est pas grave. D’ailleurs, je fais maintenant de la digital detox totale quand je voyage. » Valérie, elle, débranche le téléphone fixe, range son iPad et va jusqu’à couper le wifi et sortir sans son smartphone.
Quant à David, il a commencé par se retirer des réseaux sociaux : « Au fond, je m’étais désabonné de toutes les newsletters qui m’envahissaient. » Il a aussi testé l’application Flipd. « C’est la plus simple d’utilisation. Vous indiquez une durée au logiciel et le téléphone se bloque totalement sauf pour recevoir des appels autorisés et en cas d’urgence. C’est radical ! »
Retour à la vie réelle / Digital Detox © DR
5 idées pour réussir digital detox
 Des séjours DD
L'hôtel spa Vichy Les Célestins, qui s'est lancé dans la vague DD, propose un séjour spécialement dédié. Au programme : soins anti-stress, séance de sophrologie et de coaching psycho-comportemental, soins à l'eau thermale de Vichy, massage de la tête, sauna japonais... et surtout coffre-fort pour tous les outils numériques. Séjour Digital Detox, à partir de trois jours et trois nuits, 326 € par jour.
Autres séjours DD : La maison d’hôtes le Château La Gravière, à Bordeaux, propose des stages à ses hôtes avec interdiction de se connecter. À Paris, l'hôtel Westin Paris-Vendôme met à la disposition de ses clients un coffre-fort bien gardé pour les tablettes et smartphones pendant qu’ils se prélassent dans ses espaces de luxe.
 Un conseil par jour
Ancien communicant très accro aux réseaux sociaux, David Lajarge propose un moyen paradoxal : chaque mercredi il envoie une newsletter qui contient un conseil pour se « sevrer » et adopter un comportement « raisonné » des appareils numériques.
Plus s’abonner : La pause digitale
 La sophrologie
La sophrologie offre des solutions pour la désintoxication numérique au quotidien. Basée sur des exercices de respiration et de gestion de la pensée, cette technique de relaxation et de lutte contre le stress est très utilisée dans les séjours DD des hôtels.
Autre possibilité : se tourner vers un psychologue comportementaliste.
 Des applis
Une application pour se maîtriser, ça semble antinomique, mais ça marche ! Flipd verrouille le téléphone en bloquant toute possibilité d'accès aux applications et aux appels, hormis les numéros d'urgence. Le smartphone ne se débloque qu’au bout de la période programmée. Une tactique radicale et efficace s’il faut se concentrer. Sur le même principe : SelfControl pour les ordinateurs.
Flipd et SelfControl sont disponibles sur Google Play.
 Des gestes simples
Il existe des petites actions simples pour se rééduquer petit à petit. Au restaurant, ne pas placer son téléphone sur la table, par exemple, ou ne pas se jeter dessus à la moindre notification. Éviter de regarder ses mails plus de 4-5 fois par jour, ne pas rafraîchir à tout bout de champ ses pages sur les réseaux sociaux, trier ses inscriptions sur les applications sociales. Partir en vacances et en week-end en se tenant éloigné des écrans. Promis, ça fait beaucoup de bien !
Crédits photo : Gunter Von Kloster Kampen, DR
Partager :
Bonnes adresses
1292 Allée des Thermes
34990 Juvignac - France

+33 4 67 41 04 20
Article paru dans le numéro #92 HOTTE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Retour à la vie réelle à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.