Fermer
Stéphanie Estournet
News | 13 février

Gros nez et petites pattes
Portrait de Mix & Remix, alias Philippe Becquelin, dessinateur satirique suisse qui séduit la presse française.

Mix & Remix : l'orthographe simplifiée © DR
« Globalement content » : c'est la réponse de Mix & Remix, Philippe Becquelin à la ville, quand on lui demande comment il se sent aujourd'hui. « Un peu seul devant ma table à dessin, peut-être, explique-t-il au téléphone depuis sa résidence, à Lausanne. Mais j'ai besoin de solitude pour me concentrer. » À 58 ans, ce dessinateur d'actualités est en plein rush : il prépare sa « planche de la semaine », soit six dessins plus un pour la une de Matin Dimanche, journal helvète dont le tirage avoisine les 250 000 exemplaires. « J'ai une certaine notoriété, concède-t-il modestement. Avec les dessins que je fais en direct pour l'émission Infrarouge [débat politique hebdomadaire sur la chaîne suisse RTS1, ndlr], j'étais déjà pas mal connu, mais avec Matin Dimanche, mon travail est vu par une une classe plus large, plus populaire. »
Sa place d'artiste, Mix & Remix ne l'a trouvée que tardivement. D'une formation traditionnelle aux beaux-arts de Lausanne, « parce que je dessinais depuis petit et qu'il faut bien faire quelque chose », il s'essaie « sans conviction » à la peinture en tandem avec son épouse sous le pseudonyme Mix et Remix « que j'ai gardé, et qui n'a pas vieilli ». Dans les années 80, « à une époque où le rock est encore un moyen de se démarquer », il réalise des dessins pour le mythique club lausannois la Dolce Vita. « J'avais un job de magasinier, explique-t-il, la vie était dure, je dessinais deux affiches par semaine, ça m'aidait à finir le mois. »
Mix & Remix : la France qui bloque © DR
Avec l'écrivain Frédéric Pajak, il crée l'hebdomadaire satirique L'Eternité, « et je me rends compte que j'ai une facilité à dessiner des gags ». Job épatant, il est alors guet au beffroi de la cathédrale de Lausanne. « J'ai vu l'annonce, il s'agissait de crier les heures de 22h à 2h du matin, dans le respect d'une tradition qui remonte au Moyen-Age. C'est un métier pas comme les autres, on est perché là-haut, j'avais monté ma télé, ma console Nintendo, j'avais des visites. J'y suis resté dix ans. »
Le jour, cependant, Philippe Becquelin se met devant sa table de travail, c'est le début des dessins d'actualité de Mix et Remix pour le newsmag suisse L'Hebdo – une collaboration qui durera quinze ans, jusqu'en 2013. Quoique réagissant à des « événements chauds », ses dessins épurés sont suffisamment décalés pour être pérennes. Ses bonshommes, avec leurs gros nez et leurs petites pattes investissent bientôt la presse française (Siné mensuel, Lire, Pèlerin Magazine, Courrier international, la Revue des deux mondes, etc.).
Boulimique de travail, Mix & Remix ? « Je travaille entre quatre et cinq heures par jour. Le plus compliqué, c'est de trouver la bonne idée. Mais ça me vient simplement, et je n'ai jamais eu l'angoisse de la page blanche. D'ailleurs, pour l'émission Infrarouge, je fais jusqu'à douze dessins par soir. Ne me demandez pas d'où ça me vient : je ne sais pas. » Quand on s'étonne de ne pas voir de projets personnels à ce palmarès, le dessinateur rit : « J'aime assez travailler sur sollicitations extérieures, mais surtout, je n'aurais pas le temps. » Et d'ajouter : « Je prépare un livre avec Dargaud, j'illustre des biographies d'inventeurs. » Deadline : octobre. « C'est en plus du reste, et j'ai à peine commencé. »
Mix & Remix : la magie du carnaval expliqué aux migrants © DR
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #98 EXIT
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Gros nez et petites pattes à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.