Fermer
Emmanuel Brousse
Recommandation | 19 janvier
5 mn
Pour les audiophiles avertis, reproduire le son le plus fidèlement possible s'apparente à une véritable quête du Graal. Et dans ce secteur, les marques préférées du grand public sont très vite dépassées par une myriade de petits constructeurs aux productions époustouflantes. Petite incursion dans le nirvana du matériel audio, où l'excellence devient la norme et où les prix ne comptent plus.
Leedh © DR
Enceintes Leedh

Made in France

Côté enceintes, les produits Leedh sont plébiscités par les spécialistes, notamment les E2 au design aérien, facturés 16 000 €. Le Breton Cabasse propose à partir de 600 € toute une gamme dédiée à la très haute-fidélité dont le point d'orgue est la Sphère, une enceinte ronde à 120 000 € qui ne déparerait pas dans les travées du Centre Pompidou. Pour les amateurs de design traditionnel avec haut-parleurs en bois, Rouault Acoustic produit des baffles au look plus rustique avec une qualité de son remarquable.
Devialet Phantom © DR
Enceinte Devialet Phantom
Côté ampli, la France reste à l'avant-garde. Devialet, entreprise parisienne fondée il y a huit ans et financée par Xavier Niel, Bernard Arnault et Marc Simoncini, s'est propulsée en quelques années au sommet du monde de l'ingénierie acoustique. Sa gamme d'amplificateurs tout-en-un débute à 4990 € et a très vite été adoubée par le petit monde des audiophiles. Une belle récompense pour cette entreprise qui mise sur un design élégant et extrêmement épuré et dont les enceintes connectées Phantom (1990 €) sont désormais disponibles dans les Apple Store.

Casques de pointe

Ceux qui privilégient l’écoute au casque se tourneront vers le Japon. Référence mondiale depuis cinq décennies, STAX utilise la technologie électrostatique, ce qui se fait de mieux en matière de restitution du son. Mais pour bénéficier de cette qualité, il faut brancher le casque sur un ampli dédié et débourser une somme comprise entre 800 et 6000 € en fonction des modèles.
Orpheus Sennheiser © DR
Casque Orpheus Sennheiser
Et si ce n'est pas encore assez bien, pour 50 000 €, on peut acquérir l'un des 250 Orpheus produits chaque année par Sennheiser (qui produit également des casques bien moins onéreux pour le grand public). Ce chef-d'œuvre technologique qui fonctionne branché à un amplificateur à lampes a été presque unanimement reconnu comme étant le meilleur casque jamais produit. Son prix comprend un socle d'ampli en marbre de Carrare.
Bang & Olufsen, Beolab 90 © DR
Beolab 90 de Bang & Olufsen

Le prix de l'exception

Dans leur quête d'absolu, les fabricants partent parfois si loin que les prix de certains appareils se chiffrent en dizaines de milliers d'euros. Pour fêter ses 90 ans, Bang & Olufsen a mis en vente la BeoLab90, une enceinte de 8200 watts pesant pas loin de 150 kilos et intégrant 18 haut-parleurs, tweeters et mediums en un seul bloc. La qualité de son est présentée comme exceptionnelle, et la firme danoise, qui commercialise cette enceinte à 35 000 €, n'hésite pas à présenter son bijou comme une référence mondiale.
Bowers & Wilkins, Nautilus © DR
Enceintes Nautilus
Pourtant, elle est loin d'être la seule sur le créneau. Bowers & Wilkins propose sa Nautilus à 65 000 € et affirme avoir créé l'enceinte acoustique parfaite. Mais dans ce cas, que penser de Kharma dont la gamme « Exquisite Grand Signature » inclut des modèles allant de 200 000 € à 500 000 €, et qui se vante de n'avoir comme concurrent que le son d'un orchestre réel ? Ces exemples ne sont pas des cas isolés. Cessaro, Wisdom, Magico, CAT : des dizaines de fabricants proposent du matériel au delà des 100 000 €.

33 tours au laser

Pour profiter au maximum des qualités de ces matériels, quels sont les meilleurs formats d’enregistrement ? Les amoureux des 33 tours apprécieront les platines remarquables aux designs soignés de Thorens, Michell ou DaVinci. Et pour les plus aventureux, la firme japonaise ELP propose même un rayon laser qui lit les vinyles, une technologie unique au prix de 12 390 €. Ainsi, les disques ne s’usent plus, même après des centaines de lectures.
Pour les utilisateurs de fichiers numériques, la qualité optimale ne sera atteinte qu’au moyen de fichiers d’excellente compression. Exit Youtube ou les sites de téléchargement classiques, le salut passe par les formats FLAC ou mp3 non compressé. Bien plus lourd sur le disque dur, mais c’est la condition pour accéder à la meilleure expérience musicale. Quant au streaming, seul Qobuz diffuse de la musique en FLAC. Le site français propose même pour les puristes des enregistrement « studio masters » directement fournis par les maisons de disques. De quoi ravir les plus exigeants des audiophiles.

Pour en savoir plus

Le site Staccato hifi propose à la vente la plupart de ces produits audio très haut de gamme, et fourmille de conseils pour leur utilisation.
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #95 TEMPÊTES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Le meilleur son du monde en 2016 à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.