Fermer
Emmanuel Brousse
News | 31 janvier
4 mn

Quand l'ordinateur devient radiateur
Se chauffera-t-on bientôt avec des supercalculateurs connectés ? Enquête sur ces nouvelles sources de chaleur.

Se chauffera-t-on bientôt avec des supercalculateurs connectés ? Enquête sur ces nouvelles sources de chaleur. © Gunter Von Kloster Kampen
Pour alimenter le monde virtuel, il faut toujours plus d'ordinateurs bien réels. Concentrés dans des data centers, les calculateurs fournissent la puissance de calcul nécessaire au bon fonctionnement d'internet et des logiciels professionnels. Ces machines qui tournent en continu sont très gourmandes en énergie. L'ensemble des data centers de la planète consomme chaque année 2 % de l'électricité mondiale, soit l'équivalent de la région Île-de-France.
Cette consommation énorme s'explique par les besoins des calculateurs mais également par l'utilisation d'électricité pour la climatisation. Car les data centers dégagent énormément de chaleur, ce qui implique d'importantes dépenses pour refroidir les bâtiments dans lesquels sont stockés les appareils.
Mais depuis plusieurs années, les ingénieurs s'efforcent de trouver des alternatives à ce modèle. Plutôt que de dépenser des fortunes en climatisation, pourquoi ne pas utiliser directement la chaleur des data centers ?

Data center décentralisé

La première solution est la plus évidente : assurer le chauffage des environs grâce à la chaleur dégagée par les data centers. Cette solution a déjà été mise en œuvre par plusieurs grosses installations. En Suisse, IBM chauffe ses locaux et une piscine dans son voisinage grâce à ses serveurs, tandis qu'à Helsinki, 2000 habitations sont chauffées par un data center souterrain. Plus ambitieux, un projet mené par Dalkia, filiale de Veolia, est en train de développer un système pour chauffer 600 000 m2 de locaux à Marne la Vallée grâce à l'énergie des calculateurs de la banque Natixis.
Mais les ingénieurs ne s'arrêtent pas là. Pourquoi acheter ou louer d'immenses hangars à l'entretien coûteux ? Des entreprises comme Stimergy ou Qarnot s'efforcent maintenant de passer à la vitesse à la vitesse supérieure en créant un « data center décentralisé ». Le principe consiste alors à installer chez les particuliers des ordinateurs-radiateurs qui chauffent en calculant. Les entreprises n'ont ainsi plus besoin de payer l'entretien du data center, elles se contentent de rembourser au particulier la consommation d'électricité du radiateur et utilisent en échange sa puissance de calcul.
Du côté de l’hébergeur, on dispose en échange d'une source de chaleur entièrement remboursée et écologique. Ce modèle gagnant-gagnant est actuellement testé dans plusieurs zones et pourrait bien se généraliser dans les années à venir même si des points d’interrogation subsistent. Car si décentraliser ses calculateurs permet de réduire les coûts et d'éviter les « méga-pannes », cela multiplie en revanche les « petites pannes » et pose un réel problème de sécurité des données puisqu'elles sont alors hébergées chez de parfaits inconnus...
Crédits photo : Gunter Von Kloster Kampen
Partager :
Article paru dans le numéro #96 ALTERNATIVES
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Quand l'ordinateur devient radiateur à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.