Fermer
Pascal de Rauglaudre
À savoir | 2 nov.
4 mn

Les vins éoliens de Gérard Margeon
Une île mythique de la Mer Égée produit un vin couleur d'argent. Pluris l'a goûté pour vous.

Gérard Margeon, sommelier du Groupe Alain Ducasse © Pluris
Gérard Margeon, sommelier du Groupe Alain Ducasse © Pluris
Gérard Margeon, sommelier du Groupe Alain Ducasse © Pluris
T-Oinos et Clos Stegasta, vins produits par Gérard Margeon sur l'ile de Tinos © Pluris
T-Oinos et Clos Stegasta, vins produits par Gérard Margeon sur l'ile de Tinos. © Pluris
Ile de Tinos, Mer Egée, Grèce © DR
Ile de Tinos, Mer Egée, Grèce © DR
Ile de Tinos, Mer Egée, Grèce © DR
Ile de Tinos, Mer Egée, Grèce © DR
Gérard Margeon, sommelier du Groupe Alain Ducasse © Pluris
Ile de Tinos, Mer Egée, Grèce © DR
Quand Gérard Margeon a invité l’équipe de Pluris à déguster sa dernière lumineuse trouvaille, ce n’était pas sous les ors du Plaza Athénée, où il officie en tant que chef sommelier du Groupe Alain Ducasse. Nous avons dû dépasser les cylindrées rutilantes qui stationnent devant l’entrée, et nous faufiler par la porte de service, mal éclairée par un néon blafard. C’est le chemin pour accéder au saint des saints : la cave fameuse du grand hôtel.
 Au milieu des centaines de bouteilles prestigieuses que nous devinons dans la pénombre, Gérard Margeon nous présente les premiers millésimes de ses vins de l’île de Tinos, en mer Égée, T-Oinos et Clos Stegasta. Sur les photos qu’il conserve avec lui, il désigne la fine couche scintillante qui tapisse le sol de cette petite île des Cyclades : c’est de la poussière de marbre, patiemment arrachée aux rochers par le meltem, le puissant vent du nord qui valut à l’île le nom d’Éole dans la mythologie grecque.

CÉPAGES ANTIQUES

Dans ce paysage de géants, classé par l’Unesco, Gérard Margeon a planté quelques cépages antiques de la mer Égée, des blancs, Malagousia, Assyrtiko, Avgustatis, sur le plateau en altitude, des rouges, Mavro Tragano, en terrasse : « Je veux reproduire le goût intégral de la nature, explique-t-il avec gourmandise. Une bouteille de vin, c’est une photographie de l’écosystème, du vent, de la terre, de la lumière, de la Grèce, sans oublier le savoir-faire de l’homme avec toute sa sensibilité. Tous ces éléments doivent se retrouver au moment de la dégustation. »
 Pluris a aimé

La robe jaune vif du millésime 2012 du cépage Malagousia nous a séduit par sa pureté lumineuse. Avec son arôme d'aneth, ce vin accompagne idéalement un poisson ou un artichaut cru.
 C’est peu dire que nous les retrouvons. La première bouteille brille d’une clarté argentée, comme si le marbre y avait infusé. Les bouteilles suivantes, dont le fameux T-Oinos, exhalent les agrumes et la pierre, elles relâchent toute l’énergie, la violence de cette terre rude qu’elles ont accumulée. Au total, nous avons goûté six millésimes, dont celui de 2008, le pionnier. Et quand vient l’heure de remonter vers l’avenue Montaigne sous la pluie, nos papilles restent longtemps éblouies par le vin ensoleillé de Tinos.
Crédits photo : Pluris, DR
Bonnes adresses
49 rue Camille Godard
33000 Bordeaux - France

+33 5 56 56 04 30
Article paru dans le numéro #40 RING
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Les vins éoliens de Gérard Margeon à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.