Fermer
Sophie Colin
7 mn

Rado à l'heure de l'ultra-résistance
Matthias Breschan, Pdg de Rado, revient sur les forces d'une marque en quête perpétuelle d'innovation.

Matthias Breschan, Pdg de Rado, Swatch Group  © DR
L'an prochain, Rado fêtera son centième anniversaire et occupe désormais une place à part dans le petit monde de l'horlogerie grâce à ses montres aux matériaux ultra-résistants (diamant, céramique...). Matthias Breschan, pdg de la marque suisse, revient sur les forces d'une marque en quête perpétuelle d'innovation.

Pluris – Quels sont les atouts sur lesquels Rado peut compter pour se démarquer des autres grands horlogers ?

Matthias Breschan – L'horlogerie est un marché si vaste que pour exister, il faut être différent. Chez Rado, nous nous efforçons de ne pas entrer dans la concurrence, mais plutôt de nous détacher des autres en créant notre propre branche. Pour y arriver, nous misons sur deux axes : le design et l'innovation technologique. Depuis cinquante ans, notre marque a intégré ces deux notions dans son ADN et a rencontré le succès grâce à cela. Très concrètement, cela passe par exemple par notre travail sur la céramique.

L'horlogerie reste une industrie de grand luxe dans laquelle la tradition a une grande importance. En quoi est-ce si important d'innover ?

Quand nous avons commencé à proposer des montres en céramique haute technologie, personne ne le faisait. Et les seules marques à nous avoir suivi vendaient des montres fashion d'une gamme bien différente de celles de Rado. Mais nous avons poursuivi dans l'innovation, quitte à nous détacher du marché. Et petit à petit, nous avons gagné notre pari. Après nos premières montres céramiques haute technologie qui étaient noires ou brillantes, nous avons développé de nouvelles textures comme la céramique haute technologie plasma. Des gaz activés à 20 000°C transforment la céramique blanche finie en un matériau unique à la brillance métallique hors du commun sans utiliser le moindre métal. Nous avons aussi développé des montres avec un boîtier en céramique monobloc sans « squelette » métallique. Et petit à petit, en persévérant, nous avons fini par toucher un nouveau public dont la perception de la céramique a évolué grâce à nos modèles. Désormais, le public intéressé par l'horlogerie considère la céramique comme un matériau noble et high-tech.
True Open Heart de  Rado, Swatch Group  © DR

Quels nouveaux publics visez-vous avec ces montres ?

Faire des montres plus fines, supprimer les boutons en intégrant des capteurs tactiles dans la céramique, réussir à créer des couleurs qui ne ternissent pas avec le temps... Nous ne cherchons pas à répondre à ces défis par principe. Nous faisons cela pour arriver à des produits finis qui sortent des sentiers battus et qui peuvent pousser de nouveaux clients à acheter nos montres. Un jeune amateur de design très épuré n'envisage pas forcément d'acheter une montre de luxe. Mais si on lui propose un design ultra-fin sans aucun bouton, il peut décider de sauter le pas. Conquérir de nouveaux marchés ne repose d'ailleurs pas que sur les produits en eux-mêmes. Nous réfléchissons aussi aux techniques de ventes. Là aussi il est possible d'innover. En allant directement chez le client sur rendez-vous pour lui montrer nos produits par exemple.

Est-il possible de toujours développer des nouveauté ? N'y a-t-il pas des moments de flottement entre deux nouvelles innovations ?

Pour se démarquer de la concurrence, nous tâchons de nous renouveler perpétuellement. Pas uniquement en améliorant les modèles, mais aussi en faisant l'effort de tout reprendre de zéro pour être obligés d'innover. De cette façon Rado a gagné en renommée et nous devons poursuivre sur cette voie pour toucher de nouveaux clients. Toutes nos réussites, nous les devons à notre capacité à inventer, même si cela implique de prendre des risques et de passer parfois beaucoup de temps sur des projets qui ne verront jamais le jour. Ce n'est qu'en consentant à ces sacrifices que nous parviendrons à inscrire la marque dans une évolution technologique perpétuelle.
 True Open Heart de  Rado, Swatch Group  © DR

Lire également

Crédits photo : DR
Partager :
Fermer
Rado à l'heure de l'ultra-résistance à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.