Fermer
Sophie Colin
Reportage | 9 avril
10 mn

Le Rhin, frontière naturelle du temps
Comment l'horlogerie allemande se démarque de l'horlogerie suisse, à travers les modèles de Glashütte Original.

Senator Chronometer Regulator de Glashütte Original (27.000 €) © Caroline Bittner
Senator Chronometer Regulator de Glashütte Original
Avec le soutien de : Glashütte Original © DR
Quand elle est née à Glashütte en 1845, l’horlogerie allemande a aussitôt marqué son indépendance par rapport à son aînée suisse. En établissant ses propres codes et en suivant sa propre voie, elle a montré qu’elle abordait l’horlogerie autrement, toujours dans un esprit très technique. À la manière des quatre fondateurs de Glashütte Original, tous ingénieurs. L’histoire puis le goût de l’audace l’ont confortée dans ses spécificités.

Robustesse, précision et durabilité

Ce qui caractérise l’horlogerie allemande, c’est sa robustesse, sa précision et sa durabilité. On imagine mal, cependant, un horloger suisse ne pas chercher lui aussi à fabriquer une montre solide et précise. La différence est plus subtile que cela, elle est à chercher dans la façon dont chaque école répond à ces trois exigences, comment les horlogers allemands se démarquent des suisses.
Inscrite dans la tradition horlogère allemande, la robustesse a modelé le design des montres dès le début. Là où les Suisses assemblent tous les organes de la montre sur une seule platine, la technologie allemande a préféré doter cette platine d’un pont trois quarts afin que les deux pièces, épaisses de surcroît, supportent solidement l’ensemble du mécanisme.
Senator Chronometer Regulator de Glashütte Original (27.000 €) © Caroline Bittner
Senator Chronometer Regulator de Glashütte Original
Pour assurer la précision de leur montre, les Allemands sont les seuls à avoir recours au réglage fin du balancier par double col de cygne. Cette pièce en acier poli bloqué est un ressort qui, par sa forme en col de cygne, va régler efficacement le balancier et ainsi maîtriser l’avance et le retard du mouvement. Autre système très prisé de l’horlogerie germanique : les chatons en or, bagues métalliques qui viennent sertir les rubis au lieu de les chasser directement dans la platine, comme le font les Suisses.
Quant à la durabilité, elle est indissociable de la confiance, une valeur avec laquelle les Allemands ne badinent pas. Elle est au cœur de la vie personnelle et professionnelle de chacun et l’horlogerie n’échappe pas à la règle. L’autarcie imposée par les circonstances politiques a permis aux ingénieurs et horlogers allemands d’avoir la maîtrise totale sur leur production. Ce sont eux qui ont fabriqué leurs machines et leurs montres sans jamais sous-traiter. Les restrictions leur ont finalement donné les moyens de fixer les objectifs qu’ils souhaitaient et de les atteindre en sachant où ils allaient.

Codes et finitions

Au-delà de ces trois caractéristiques fondamentales qui la définissent, l’horlogerie allemande se distingue de sa consœur suisse par ses codes, et notamment ses finitions. Il y a les Côtes de Glashütte et les Côtes de Genève. L’opération consiste à tracer sur la surface lisse du calibre, au moyen d’une fraiseuse, des bandes parallèles rangées en arc de cercle. De l’outil dépend la technique : plate chez les Suisses, la fraiseuse allemande est légèrement inclinée, accentuant le relief ainsi donné aux motifs.

PanoReserve de Glashütte Original (20.400 €) © DR

PanoReserve de Glashütte Original (20.400 €)

Autre finition pour laquelle les techniques divergent : l’anglage. Alors que les horlogers suisses utilisent une lime ou une pierre pour adoucir le pourtour des pièces, Glashütte Original préfère se servir d’un tour pour obtenir une surface aussi plate et régulière que possible même sur des pièces minuscules comme les cages de tourbillon.
Pour le finissage, étape consistant à assembler les différentes parties d’une montre et à la faire fonctionner, les méthodes de polissage des pièces sont inversées d’un pays à l’autre. Pendant qu’à la Chaux-de-Fonds ou à Genève on va venir frotter la pièce en acier sur une surface composée de zinc et de diamantine (pâte de diamant) jusqu’à obtention d’un poli parfait ; à Glashütte, c’est le contraire : la pièce à polir est fixée sur un support et l’on va venir la brosser et la polir avec le zinc.
Le ciselage diffère tout autant d’une maison à l’autre. Alors que Glashütte Original favorise le ciselage systématique et partiel sur le balancier et les ponts, les autres marques allemandes ne procèdent pas nécessairement à cette étape de décoration gravée. Les Suisses non plus, et lorsqu’ils le font, c’est sur toute la platine et sur tous les ponts.

Simplicité, clarté et rapidité

Qui dit montre Glashütte Original dit système de date panorama reconnaissable entre tous avec son large guichet pour une lecture facile de l’heure. Un cadran doit se lire avec simplicité, clarté et rapidité. C’est une exigence de la marque. Qui dit Glashütte Original dit aussi boîtes en acier, avec leur robustesse si chère aux ingénieurs saxons. Il n’y a pas de complexe à y associer de grandes complications. On est moderne ou on ne l’est pas.
À propos de complications, le défi est de les accumuler toujours plus dans une seule et même montre. On reprend un mécanisme, une plaque, un mouvement dont on connaît la fiabilité et on y ajoute des plaques additionnelles. C’est le système adopté par les Suisses. Les Allemands aussi, tout en ne résistant pas à l’envie de ne pas faire comme tout le monde : le balancier inversé leur en offre une belle occasion. Ils retournent le balancier sur lui-même pour le faire apparaître côté cadran, modifiant ainsi toute l’architecture du mouvement. Ingénieur rime avec novateur et les modèles Pano de Glashütte Original (PanoGraph, PanoReserve, PanoMaticInverse, PanoLunarTourbillon…) n’hésitent pas à miser sur l’audace.
Senator Cosmopolite de Glashütte Original(36.900 € or rouge/38.400 € or blanc) © DR
Senator Cosmopolite de Glashütte Original (36.900 € or rouge/38.400 € or blanc) © DR
Senator Cosmopolite de Glashütte Original (36.900 € or rouge/38.400 € or blanc) © DR
La technologie allemande, c’est aussi la prouesse de la Senator Cosmopolite et ses 37 fuseaux horaires. Elle affiche une heure locale et une heure de destination, a un guichet jour et un guichet nuit, et prend en compte des décalages horaires de 15, 30 ou 45 minutes, et même celui des îles qui ont leur propre fuseau horaire.
La Senator Perpetual Calendar reprend elle aussi les codes typiques de la maison : robustesse, finissage, panorama date, platine trois quarts, plaque additionnelle… et des réglages des jours, des semaines et des mois, tous indépendants les uns des autres avec un poussoir par disque. Elle présente en outre la spécificité d’avoir un code de couleur pour distinguer les années, notamment bissextiles.
Les montres de navigation et d’observation, instruments de précision pendant la guerre, prennent naturellement place dans l’horlogerie allemande. La tradition perdure aujourd’hui, avec la Senator Chronometre et la Senator Chronometre Regulateur.
Transmettre le savoir. Il n’est pas surprenant qu’il existe un Musée allemand de la montre Glashütte. L’idée d’être éduqué et formé pour se développer perpétuellement est profondément ancré dans les mentalités allemandes. Elle fut même à l’origine d’un genre littéraire, au 18e siècle, à travers le « roman d’apprentissage ». Goethe, Heine, Schiller se sont faits les messagers de cette forme d’humanisme. Il demeure l’un des fondements de l’horlogerie allemande d’aujourd’hui.
Senator Perpetual Calendar de Glashütte Original (19.000 €) © Caroline Bittner
PanoReserve de Glashütte Original (20.400 €) © DR

Lire également


Crédits photo : DR, Caroline Bittner
Partager :
Bonnes adresses
6 rue de la Paix
75002 Paris - France
Article paru dans le numéro #106 SCALE UP
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Le Rhin, frontière naturelle du temps à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.