Fermer
Stanislas de Bentzmann
Focus | 10 avril
4 mn

Un patron, c'est un intégriste de sa propre stratégie
Les startups profitent de la rigidité des grosses entreprises pour grignoter leur marché.

« Un patron doit être un intégriste de la stratégie qu'il a choisi » Stanislas de Bentzmann, Devoteam © DR
Pour les grandes entreprises, le premier risque est celui de l'arrogance. À force de considérer sa place sur le marché comme acquise, on en finit par s'enfermer dans le vase clos de son enteprise et à développer ses produits et ses services jusqu'à en oublier ses clients. Or, l'orgueil des leaders est la chance des outsiders.
Plus proches des clients, plus jeunes et plus réactives, les start-up profitent de la rigidité des gros pour grignoter leur marché et devenir un véritable poison pour des entreprises pourtant dix ou vingt fois plus grosses qu'elles. Kodak est un exemple criant de ce phénomène. Cette entreprise qui bénéficiait pendant des décennies d'un quasi monopole a développé et inventé le numérique. Quinze ans plus tard, ils faisaient faillite pour ne pas voir su se transformer en fonction des exigences du marché.
Pour ne pas s'enfermer dans cette spirale négative et finir par tomber de son piédestal, les leaders du marché ont l'obligation d'adopter certains des codes des start-up, notamment sur tout ce qui touche à la stratégie. Je pense qu'un patron doit faire en sorte d'être un intégriste de sa stratégie. Cela ne signifie pas qu'il doit renoncer à l'adapter mais plutôt qu'il doit être capable de s'en servir comme d'un cap à conserver en toute circonstance.
Plus concrètement, je pense que sur le terrain, les grandes entreprises doivent apprendre à déléguer pour donner à leurs employés la latitude dont ils ont besoin pour jouer sur le même terrain que les start-up. Le modèle tayloriste très hiérarchisé ne fonctionne plus aussi bien qu'avant. Nous n'avons certes pas quitté l'ère de la consommation de masse, mais les clients ont évolué. La vraie demande aujourd'hui, c'est la personnalisation de masse. Chaque client doit bénéficier d'un produit et d'un service adapté, sinon l'outil digital lui permettra d'aller à la rencontre d'entreprise plus petites qui pourront lui donner satisfaction. Désormais, le défi des grandes strutures est de parvenir à se digitaliser tout en offrant à ses employés sur le terrain la latitude nécessaire pour adapter l'offre en fonction du client.
Stanislas de Bentzmann
Pdg Devoteam
Diplômé de l’INSEEC en 1987, il étudie le Marketing et l’Informatique à l’université de San José – Silicon Valley. Fin 1995, Stanislas et son frère Godefroy créent Devoteam. Stanislas de Bentzmann est ceinture noire de judo. Membre de Croissance Plus
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #106 SCALE UP
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Un patron, c'est un intégriste de sa propre stratégie à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.