Fermer
Sophie Colin
News | 1er mai

3 nouvelles façons d'acheter de l'art
En ligne ou en appartement, ces nouvelles galeries d’art contemporain privilégient la convivialité et l’intimité.

Être une galerie d’art : oui. Mais confortable, conviviale et souple dans les horaires afin d’être le plus disponible possible et à l’écoute des amateurs et des collectionneurs. En ligne ou en appartement, c’est de cette manière que ces galeristes d’un nouveau genre ont souhaité s’établir. Ensuite, chacun a donné une âme à son concept.
Pola Carmen, Tanguy Tolila, Virgil Brill, Michelle Winckler, Delphine de Luppe -  Zeuxis / Amélie du Chalard © Zeuxis
Pola Carmen, Tanguy Tolila, Virgil Brill, Michelle Winckler, Delphine de Luppe - Zeuxis / Amélie du Chalard

Zeuxis : une galerie virtuelle, des Art Rooms et des ambassadeurs

Vous voulez acquérir des œuvres d’art contemporain, mais vous ne savez pas par où commencer ? Zeuxis, la galerie d’Amélie du Chalard, est fait pour vous. Cette plateforme digitale lancée en 2015 présente 800 œuvres de 55 artistes, essentiellement français mais aussi allemands, italiens et asiatiques. Peintures, sculptures, œuvres sur papier, photographies et techniques diverses sont proposées autour de la ligne éditoriale de la maison : l’abstraction. Des œuvres, comprises entre 200 € et 7 000 €, « avec lesquelles on a envie de vivre », précise Amélie du Chalard. Auxquelles s’ajouteront prochainement des pièces de designers en édition très limitée.

Simple, didactique et complet, le site permet aussi de poser des questions à tout moment et d’obtenir des réponses instantanées. Faire un cadeau arty devient facile grâce aux cartes cadeaux et aux listes de mariage qu’il prévoit. Le tout avec paiement sécurisé, livraison partout dans le monde et retour gratuit sous quinze jours.

Zeuxis a aussi une Art Room à Paris dans le 7e arrondissement, une à Londres dans le quartier de Chelsea et bientôt une à Bruxelles. Vous y êtes reçu quand vous le souhaitez pour voir les œuvres présentées dans un bel appartement meublé comme si c’était chez vous. Chaque mois, le travail d’un artiste y est exposé et donne lieu à un vernissage en sa présence. Zeuxis offre enfin aux collectionneurs la possibilité de devenir « ambassadeurs » en présentant, dans leur propre appartement, des œuvres de trois ou quatre artistes de la galerie qu’ils souhaitent promouvoir. Une partie du fruit des ventes qu’ils réalisent leur est reversée.

Avis aux amateurs : Amélie du Chalard recrute ! Autre initiative : chaque week-end, une vente aux enchères est organisée sur le site. Elle dure du samedi matin au dimanche soir et porte sur des petites pièces. Leur mise à prix est d’environ 200 €. Vous avez désormais tout pour vous lancer dans une collection ou étoffer celle que vous avez initiée !

Victor Vasarely, Sam Francis - Ma Galerie / Samuel Le Paire  © Ma Galerie / Samuel Le Paire - ADAGP, Paris
Victor Vasarely, Sam Francis - Ma Galerie / Samuel Le Paire

Ma Galerie : l’expérience du sensible à la Merleau-Ponty

Sa galerie en appartement, Samuel Le Paire la conçoit comme un espace d'échanges et de rencontres ouvert à tous les amateurs et collectionneurs d’art. Après avoir travaillé aux Galeries Nationales du Grand Palais, à la Fondation Cartier, à la Galerie Chantal Crousel et avoir dirigé une galerie spécialisée dans l'art contemporain et d’après-guerre, c’est en mars 2012 qu’il a ouvert les portes de cet appartement de la rue du Louvre dans le 1er arrondissement de Paris. Il y organise quatre expositions par an durant lesquelles il reçoit sur rendez-vous ou au cours de cocktails et de dîners qu’il ne conçoit qu’en petit comité afin de stimuler les échanges.

Pour chaque accrochage, nombre de collectionneurs privés lui confient des œuvres à la vente ou en prêt, à des prix s’étendant de 5000 à 500 000 €. Ma Galerie couvre tout le 20e siècle mais surtout l’après-guerre jusqu’à aujourd’hui. Qu’ils soient peintres, sculpteurs, photographes ou vidéastes, les artistes sont prestigieux : Vasarely, Morellet, Soulages, Fontana, Lavier, Villeglé, Hybert… Et ce que Samuel Le Paire aime avant tout c’est amener le collectionneur à vivre « l’expérience du sensible avec l’œuvre », à la Merleau-Ponty, « vivre avec elle, l’apprivoiser et l’envelopper de subjectivité ».

Fort de ses expériences, il conseille également les collectionneurs. Pour la vente, il privilégie le gré à gré. Il procède également à l’estimation d’œuvres et de collections en analysant leur valeur artistique et commerciale, entre lesquelles il y a parfois un décalage. Pour l’acquisition, il essaie de concilier au mieux les goûts des clients et leurs moyens financiers, et les oriente vers des choix pertinents qui leur permettront de revendre l’œuvre rapidement si nécessaire. Il faut au moins récupérer sa mise. C’est la sécurité de l’investissement avant tout. Il se méfie des effets de mode, regrette le nombre trop important d’œuvres de mauvaise qualité sur le marché. Il recommande les artistes dont l’actualité est à la fois forte et internationale. Et conseille aux moins initiés d’aller voir chaque semaine des expositions d'art moderne et contemporain pour exercer leur œil et de lire l’histoire de l’art.
Gustav Bolin, René Roche, Michel Thompson, Pierre Windorf - Galerie Pierre-François Garcier © Galerie Pierre-François Garcier
Gustav Bolin, René Roche, Michel Thompson, Pierre Windorf - Galerie Pierre-François Garcier

Galerie Pierre-François Garcier : l’art de l’après-guerre et l’atmosphère de Montparnasse

Pierre-François Garcier se définit comme un marchand d’art et conçoit son métier à l’ancienne bien qu’il n’ait qu’une trentaine d’années. Il reçoit les collectionneurs dans un appartement haussmannien. Sa période de prédilection : l’après-guerre. Ses artistes (Thompson, Roche, Windorf, Coulot, Bolin, Chattaway…) sont tous nés dans les années 1920-30. Après avoir connu leur heure de gloire dans les années 50, 60 et 70, ils sont devenus moins à la mode. Depuis quelques années, le marché s’intéresse de nouveau à eux et leur cote remonte joliment. Pierre-François Garcier est propriétaire de tout ce qu’il vend.

Il achète des fonds d’atelier auprès des familles des artistes et se fournit également chez Drouot. Le but est d’avoir au moins une centaine de toiles par artiste pour réaliser notamment une monographie. On est là encore dans la tradition historique des grands marchands d’art qui réunissent stock et littérature. Pierre-François Garcier organise une exposition quatre fois par an sur un artiste ou le thème d’un artiste et, toute l’année, des accrochages personnalisés au gré des clients. On vient ici pour retrouver l’atmosphère de l’après-guerre, de Montparnasse à Antibes, celle de l’Ecole de Paris, des soirées bien arrosées où tous ces artistes se retrouvaient.

Côté prix, il faut compter 200 à 1000 € pour des petites œuvres sur papier, sérigraphies, dessins originaux et collages. 500 à 10 000 € pour des toiles, autour de 15 000 € pour des sculptures. Pierre-François Garcier ne s’inscrit pas dans une démarche tournée vers l’investissement financier mais vers la passion, préférant « réveiller une conscience picturale autour de cette période de l’après-guerre ».

À ceux qui souhaitent commencer à collectionner ses artistes, il conseille d’acheter un premier tableau de 2000 ou 3000 €, de continuer à voir de l’art, à lire beaucoup, à assister à des ventes aux enchères, à aller sur Internet pour revenir ensuite vers lui et se faire plaisir.
Crédits photo : Zeuxis, Ma Galerie / Samuel Le Paire -ADAGP, Paris, Ma Galerie / Samuel Le Paire - ADAGP, Paris, Galerie Pierre-François Garcier
Partager :
Bonnes adresses
26 rue de Martignac
75007 Paris - France
sur rendez-vous du lundi au dimanche
7 rue du Louvre
75001 Paris - France
Sur rendez-vous
75008 Paris - France
sur rendez-vous

+33.6.64.24.63.42
Article paru dans le numéro #109 ÉLECTROPOLIS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
3 nouvelles façons d'acheter de l'art à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.