Fermer
Emmanuel Brousse
Recommandation | 25 oct.
5 mn
Vingt ans après les grandes heures de la French Touch sur la scène électro, une nouvelle vague d’artistes jeunes et innovants vient donner un coup de fouet à la musique électronique de l’Hexagone. Passage en revue de quelques-uns de ces futurs grands.

Thylacine

Thylacine, William Rezé de son vrai nom, a commencé à mixer à Angers avant de conquérir le reste de la France. Cet ancien saxophoniste, qui a choisi comme nom de scène l’appellation scientifique du loup de Tasmanie, cultive une forme de liberté et d’originalité, preuve en est le concept-album Transsiberian entièrement composé à bord du célèbre train russe dans lequel l’artiste s’est enfermé pendant deux semaines, de Moscou à Vladivostok, mêlant à ses morceaux des samples du bruit des roues sur les rails… Du Printemps de Bourges au Fnac Live Festival, l’artiste a déjà commencé à squatter les têtes d’affiches et sera à l’Olympia en avril 2017.

Fakear

Fakear, lui, a commencé à mixer à Caen il y a cinq ans. Mais l’explosion du jeune Normand ne date que de 2014 lorsqu’il a sorti l’EP SAUVAGE où figure La Lune Rousse en collaboration avec Deva Premal. Depuis, le phénomène Fakear ne fait que prendre de l’ampleur. Mêlant ses rythmes électro à des musiques du monde du hip-hop et du jazz, le jeune homme a déjà fait les beaux jours du festival Scopitone et des Vieilles Charrues ainsi que de l’Olympia de Paris.

Madeon

À tout juste 22 ans, Madeon a déjà un nom qui pèse lourd dans le landerneau de la musique électronique. Et pour cause, le jeune Nantais a déjà produit la musique de Lady Gaga et Ellie Goulding ! La success story de Madeon commence en 2010 lorsqu’il remporte un concours de remix du groupe Pendulum. Dès lors, il acquiert une reconnaissance sans cesse croissante sur Soundcloud et petit à petit, il devient très bankable. Ses morceaux sont intégrés aux bandes-son de blockbusters du jeu video tels que Forza Horizon, FIFA 13 ou PES 2016. Très apprécié du public anglo-saxon, le son de Madeon a depuis longtemps quitté les frontières de la France pour vivre sa vie du côté des Etats-Unis. Après avoir sorti un nouveau titre Shelter au moins d’août, le DJ s’est lancé dans une grande tournée live qui devrait s’achever en 2017.

Superpoze

Comme Fakear, Superpoze est originaire de Caen. Les deux jeunes talents ont d’ailleurs partagé la scène dans un groupe de ska à leurs débuts. Depuis, chacun a suivi son morceau de chemin. Superpoze, alias Gabriel, a commencé par un électro assez calibré pour les clubs avec des sonorités hip-hop avant de changer radicalement de cap avec son premier album où la musique s’est épurée pour laisser place à des rythmes plus contemplatifs et planants. Désormais, le DJ, ancien pensionnaire des amphis d’histoire de l’art, élabore des projets avec Concrete Knives et fait appel aux internautes pour lui envoyer des sons. Il vient de sortir un nouveau morceau Azur et a déjà une date prévue à l’Élysée Montmartre en 2017. Un jeune DJ qui ne perd pas son temps.
Fakear, dj français de Caen, nouvel album Sauvage. © DR
Crédits photo : DR
Partager :
Fermer
Les nouvelles platines de la French Touch à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.