Fermer
Alexis Morloup
Focus | 28 nov.
4 mn
Comment composer plus de 100 000 mélodies originales par jour, sans droits d’auteur et à des coûts raisonnables : c’est le défi très ambitieux d’iMuze. Créée par le pianiste André Manoukian, et l’entrepreneur français Yacin Bahi, basé dans la Silicon Valley, cette startup allie le savoir-faire musical de l’un et les compétences d’informaticien de l’autre pour disrupter le marché de la musique.
Sa technologie de composition automatique de musique est basée sur des algorithmes sophistiqués, qui ont nécessité plusieurs années de recherche et développement. Objectif : offrir une réponse pertinente et très simple d’utilisation aux nouveaux usages qui déferlent sur le web et les smartphones, et combler les besoins en habillage audio des jeux et vidéos mises en ligne sur des plateformes comme Youtube. Le client choisit la durée, le tempo, la structure musicale et le style, notamment, et la technologie sort une mélodie originale.
En générant automatiquement des mélodies en 30 secondes, sans droit d’auteur et à coût contrôlable, elle cible toutes les entreprises qui ont besoin de musique pour animer leurs vidéos ou d’autres contenus.

De la musique acoustique seulement

Depuis fin octobre 2016, iMuze est entrée dans sa phase de commercialisation, et ne faisant pas les choses à moitié, elle se lance directement à l'échelle internationale. Elle avait fait une première apparition remarquée en mai 2015 durant le festival de Cannes, où un kiosque à musique générait des mélodies uniques en fonction de la date de naissance, du nom et du prénom des invités qui se prêtaient au jeu.
iMuze n’est pas le premier générateur de musique du marché, mais il se distingue par la qualité du son : uniquement de la musique acoustique, pas de sons synthétiques, promet André Manoukian, soucieux de préserver son métier de musicien.
Hébergée dans le cloud d’Amazon, la plateforme iMuze est disponible en mode PaaS (Platform As A Service). Quant au business model, il est basé sur un système d’abonnement ou sur la facturation du morceau de musique généré via la plateforme.
La startup a déjà conclu plusieurs partenariats stratégiques avec des acteurs de premier plan, dont un éditeur de logiciel de montage vidéo. Une levée de fonds de deux millions d’euros est déjà envisagée dès janvier 2017, pour renforcer l’équipe et développer la plateforme à l’international, tout en concrétisant le rêve de ses fondateurs : synthétiser la logique des algorithmes et la mystique de la musique.

Pour en savoir plus

Le site d'iMuze
Crédits photo : DR
Partager :
Fermer
iMuze, générateur de musique sur mesure à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.