Fermer
Plur.is
Recommandation | 1er mai
5 mn

Les sons de la rédaction de Pluris cette semaine
Une sélection éclectique avec un seul fil directeur : la curiosité et l'ouverture d'esprit !

Alright - Kendrick Lamar © Alright - Kendrick Lamar
Cette semaine lisez la newsletter de Pluris en musique, avec les coups de cœur de la rédaction de la semaine. Au programme : de grands classiques rap, rock et baroque, la nostalgie d'un prince disparu, de l'électro plus confidentielle, la voix envoutante d'une diva iranienne.

What Difference Does It Make ? - The Smiths

Un vieux classique du premier album des Smiths sorti en 1984. Le titre fait écho à une réplique récurrente des Clochards Célestes de Kerouac. Ce vieux râleur de Morrissey a toujours affirmé qu'elle était une des chansons du groupe qu'il aimait le moins, et il avait refusé de sortir un clip au moment de la sortie du single, persuadé que le format vidéo était voué à une mort rapide. Trente-deux ans plus tard, la chanson figure sur tous les best-of des Smiths, et le clips de Gangnam Style dépassent le milliard de vues sur Youtube. Visionnaire.

Chewing Gum - Odezenne

OVNI (Orchestre virtuose national incompétent), c’est le nom de l’album dont est issu Chewing Gum. Un nom à l’image du style d’Odezenne, inclassable, alliant des instrus dark de techno et une poésie dans la voix qui ébranle les canons du rap contemporain. Céleste.

You Got The Love - The Retrosettes Sisterband

Un extrait la bande originale du film Youth, de Paolo Sorrentino, sorti au printemps 2015.

Alright - Kendrick Lamar

We gon' be alright : la phrase rythme comme un mantra le morceau de Kendrick Lamar, nouveau roi du rap US. Sortie peu après les émeutes de Ferguson, cette chanson résonne comme un hymne contestataire. Surdoué de la musique et de la rime le good kid de Compton fait une fois de plus preuve de génie en alliant des paroles fortes et un clip très travaillé.

Primary - OH HYUK

Une voix soyeuse, un mélange de jazz et d'électro et une pointe de mélancolie en provenance du pays du Matin calme.

Cream - Prince

Extrait de l'album Diamonds and Pearls (1991), Cream, son sexy et funky, est resté numéro 1 des charts pendant plusieurs semaines. La légende veut que le petit prince de Minneapolis l'ait composé en se contemplant dans un miroir.

Hejrat - Googosh

Les sanctions sur l'Iran sont levées, c'est l'heure de la grande réconciliation avec l'Occident honni pendant 3 décennies. L'occasion de redécouvrir le patrimoine musical de ce fier pays. Par exemple, Googoosh, LA grande diva persane. Celle-ci a commencé sa carrière sous le shah, avant d'être réduite au silence par les ayatollahs après 1980 et d'émigrer aux Etats-Unis autour de l'an 2000. Hejrat est son grand tube de 1978. Peu importe la faible qualité de la vidéo : la diva est hiératique comme un bas-relief de Persépolis.

La minute classique : Variations Goldberg, de Jean-Sébastien Bach, par Alexandre Tharaud

C'est au comte Karl von Kayserling, ambassadeur à la cour de Dresde, grand mélomane et insomniaque, que l'on doit ces fameuses Variations. Pour apaiser ses nuits blanches, il demanda à Bach de composer une pièce sans fin que lui jouerait en boucle le jeune claveciniste Goldberg. Glenn Gould en a interprété une version célébrissime au piano. Alexandre Tharaud s'y met à son tour, avec la grâce et l'émotion dont il est coutumier.
Crédits photo : DR, Alright - Kendrick Lamar
Partager :
Article paru dans le numéro #109 ÉLECTROPOLIS
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Les sons de la rédaction de Pluris cette semaine à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.