Fermer
Béatrice Lezaun
À savoir | 25 juin
7 mn

Comment Girls in Paris s'est fait un nom dans la lingerie
Anatomie d'un succès culotté, made in Instagram.

Instagram de Girls In Paris © DR
En une année à peine, Girls in Paris a créé la surprise en s’imposant comme la marque de lingerie qui monte, dans le cœur des femmes et sur les réseaux sociaux. Produits pointus, image maitrisée et utilisation d’internet : Raphaële Four, fondatrice de Girls in Paris décrypte son projet culotté.

Un savoir-faire maison : soigner l’image

« Un bon photographe, une belle fille, une bonne direction artistique : voilà les facteurs clés du succès », explique Raphaële Four. Frondeuses en culotte et bodys sur les toits de Paris, mutines en baskets et tanga, les filles de Girls in Paris affichent une sensualité rafraichissante et décalée. Les diverses campagnes traduisent l’esprit de la marque et sont une composante essentielle de Girls in Paris dont les équipes passent plus de 60 % de leur temps à la production de visuels. Elles réinterprètent les codes de la séduction en alliant la lingerie fine de Girls in Paris à des environnements décalés, une bouffée d’air frais loin de la sensualité agressive des campagnes de lingerie classique.

« Nous souhaitions proposer des pièces à la fois sexy et qui trancheraient avec ce que l’on voit habituellement, poursuit Raphaële. La lingerie française oscille entre une sensualité un peu surannée et un côté jeune fille en fleur un peu mièvre, Girls in Paris présente un entre deux avec des pièces sexy pour des filles qui ont envie d’être séduisante sans tomber dans l’excès. »

Aller au sport ou ne pas aller au sport... #lazygirl #saturday #manon #girlsinparis 💅🏻🏸

Une photo publiée par Girls In Paris (@girlsinparis_) le

Le « faire savoir » : prendre le tournant 2.0

Girls in Paris s’appuie amplement sur les réseaux sociaux pour sa stratégie de communication, et notamment sur Instagram, ce qui lui a permis de créer une communauté de fans rapidement sans y allouer le moindre budget. « Instagram est le canal d’aujourd’hui, insiste Raphaële Four. C’est un outil magique, une chance pour les marques car il réunit des communautés liées entre elles par l’affect et qui ont envie de suivre la marque. » Tous les mois, Girls in Paris présente ainsi une thématique et des variations autour de ce thème qui font l’objet de posts quotidiens.

La régularité des posts suppose la préparation en amont d’une banque de données renouvelée d’au moins 300 images afin de proposer chaque jour une nouvelle façon d’engager la conversation avec la communauté Instagram, une tâche colossale à laquelle s’attelle l’équipe de Girls in Paris. Les images sont ensuite diffusées par vagues thématiques.

Anticiper et s’adapter

Communiquer sur Instagram avec la communauté de Girls in Paris de quelques 38 000 personnes nécessite aussi d’adapter sa gestion à ce nouveau médium. La soif de nouveautés qui caractérise le réseau a en effet un impact direct sur le processus de production de la marque. Pour s’adapter à ce nouveau rythme, les lancements de gammes de produits sont ainsi morcelés et étalés tout au long de l’année en suivant un rythme précis d’une sortie toutes les six semaines environ afin de conserver l’attention de la clientèle.
Cet apport constant de nouveautés n’a pas d’impact sur le nombre de modèles puisque ceux-ci sont présentés régulièrement tout au long de l’année. Cette régularité permet ainsi de créer un buzz constant.
La marque Girls in Paris a gagné sa place dans la lingerie française grâce aux réseaux sociaux  © DR

La marque Girls in Paris a gagné sa place dans la lingerie française grâce aux réseaux sociaux

Créer l’attachement

Girls in Paris pousse également assez loin la notion d’engagement avec sa communauté. Toute l’équipe se relaie autour du community management afin que chacun soit au plus près des remarques et des retours des clientes. Cette relation en one to one est rendue possible par Instagram que les clientes utilisent pour poser leurs questions et faire part de leurs commentaires, notamment quand les nouveaux produits sont postés. Raphaële Four indique que la marque répond à tous les messages qu’elle reçoit, et la page Instagram devient le lieu d’échanges à bâtons rompus entre la marque et ses clientes.

Signe de l’engagement fort de la communauté des Girls in Paris, de plus en plus de clientes interpellent la marque sur Instagram et montrent leur satisfaction du produit. Le réseau social apparaît ici comme le moyen de prendre la température de la communauté, d’échanger les envies et les suggestions. Sans perdre de vue qu’à la fin, seul le studio de création décide des nouveaux modèles à venir, dans le secret de son atelier parisien.

Pour plus d'informations :
  Le site de Girls in Paris
  Le Pinterest de Girls in Paris
Crédits photo : DR
Partager :
Article paru dans le numéro #117 INFLUENCE
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Comment Girls in Paris s'est fait un nom dans la lingerie à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.