Fermer
Jeanne Mallet
News | 9 juillet
4 mn
Pour l’étape parisienne du Longines Global Champions Tour 2016, les meilleurs cavaliers internationaux se sont exilés dans les jardins de Bagatelle, chassés du Champ de Mars par la Fanzone de l’Euro. Depuis 2013, le Longines Paris Eiffel Jumping se tenait en effet dans l’ombre de la tour Eiffel.

Aux origines du Longines Global Champions Tour

Le Longines Global Champions Tour, une compétition de saut d’obstacle (CSO) parmi les plus difficiles au monde, réunit les trente meilleurs cavaliers mondiaux. Selon Jan Tops, son fondateur et président, elle exige des compétiteurs régularité et adaptabilité en raison de la variété des terrains, de la petite carrière de Monaco à la grandiose Doha où se déroule la finale.
Le cavalier français Simon Delestre sur Hermès Ryan au Longines Paris Eiffel Jumping © Pluris
Le cavalier français Simon Delestre sur Hermès Ryan au Longines Paris Eiffel Jumping © Pluris
Le podium du Longines Paris Eiffel Jumping 2016 © Pluris
Pénélope Leprevost sur Vagabond de la Pomme au Longines Paris Eiffel Jumping © Pluris
Le cavalier français Simon Delestre sur Hermès Ryan au Longines Paris Eiffel Jumping © Pluris

Le Longines Paris Eiffel 2016

Les épreuves se sont déroulées du 1er au 3 juillet, mais le clou du spectacle a eu lieu le 2 juillet avec le Grand Prix Longines qui réunissait les étoiles du CSO mondial. De nombreuses célébrités ont assisté à la compétition, dont Bruce Springsteen, Laetitia Halliday, Salma Hayek. Certaines étaient même présentes sur selle : Guillaume Canet et la fille de Bruce Springsteen, habituée des parcours. Charlotte Casiraghi, princesse de Monaco, a préféré rester à terre pour cette saison.

La compétition

Mais c'est sur le sable de la carrière qu'avait lieu le spectacle. L’après-midi qui avait commencé sous un grand soleil s’est vite assombrie, et des averses sont tombées au moment où concourait un cavalier anglais… belle coïncidence. Après deux manches éliminatoires, six cavaliers se sont qualifiés pour le barrage, l'épreuve finale dans laquelle les cavaliers sont classés en fonction de leur vitesse, dont le n°1 mondial Simon Delestre (FRA) et la petite fiancée du jumping français Pénélope Leprevost, n°4 au classement.
Le Suédois Rolf-Göran Bengtsson sur son Casall ASK a battu les deux Français de 0,52 centièmes. Une victoire de l’expérience teintée d’émotion pour le cavalier suédois : « C’est normal d’être ému quand on sait que Casall a 17 ans. C’est peut-être sa dernière saison et donc à chaque victoire, cela me fait quelque chose… »
Les cavaliers français Simon Delestre et Pénélope Leprevost, qui terminent respectivement 2e et 3e, se sont déclarés extrêmement satisfaits à quelques semaines du début des jeux. Les regards se tournent désormais vers Rio et les nombreuses chances de victoire des Français.
Pénélope Leprevost sur Vagabond de la Pomme au Longines Paris Eiffel Jumping © Pluris
Crédits photo : Pluris
Partager :
Bonnes adresses
CH-2610 Saint-Imier - Suisse

+41 32 942 54 25
Article paru dans le numéro #119 SOLDES D'ÉTÉ
Recevoir le magazine Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine l'essentiel de la culture, du business et de l'art de vivre.
Fermer
Derniers obstacles avant Rio à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.