Fermer
Vincent Avanzi
Évasion | 14 juillet
4 mn

J'y étais, souvenirs de l'été
Que l’horizon paradisiaque vous émerveille cet été au soleil,
Dans la mer, un message vous attend peut-être dans une bouteille.

Grande Vague de Kanagawa, Hokusai © Metropolitan Museum of Art.
Ce qui été n’est plus, ce qui sera ne l’est pas encore,
Alors pourquoi partir aussi loin dans une chasse aux trésors ?
Nos souvenirs enfouis ce soir dans les sourires de l’émoi,
Je puise mes joies dans la source du moi pour voguer avec toi.
Telle une invitation sur la carte postale d’un beau voyage,
Dans l’horizon infini du théâtre de nos vies sur d’autres plages,
Une bouffée d’air en spectacle et un paradis en guise d’hommage,
Le vague à l’âme nous gagne sans fin pour prendre notre large.
Le roman de nos vies s’écrira sur une feuille d’or, page à page,
Les chapitres s’entremêleront un à un dans la douceur de notre âge,
Donc partons à la nage explorer d’autres voies de métissage
Pour entrevoir des miracles dans l’océan de tous nos héritages.
Dans le jardin d’éden, on rêve de dire « je t’aime » sur notre scène,
Déployer nos ailes pour toucher le ciel et embrasser la chaleur humaine.
Si les nuages se déchainent, la liberté éternelle se hissera dans nos valeurs,
Un matin de bonne heure dans l’eau du bien pour notre plus grand bonheur.
Je dis « oui » à la vie en quête de paradis pour donner un sens à ma vie,
Je serai qui je suis un soir d’été, jusqu’au bouche à bouche de mille et une nuits.
Aujourd’hui est bel et bien notre jour J et la gratitude au fond c’est gratuit,
Et je crois encore à l’avènement de pays sages sur les rênes de l’infini.
Alors j’écris et je me livre, je décris et me délivre,
Je vibre donc je vis et je cris tout en restant ivre,
Si quelqu’un ose me dire que le toit demeure ma limite,
Je réponds : oui mais tu vois, mon étoile brille au Zénith.
Etre ou ne pas être, vivre ou ne pas vivre
L’amour d’une vie au cœur d’une cible,
Pendant qu’ils regardent la forêt tomber,
Nous on repousse l’arbre des possibles.
« I was here » J’y étais…
Quelque part sur une plage perdue autour du monde,
Car on aura quand même bien vécu au bout du songe.
Que l’horizon paradisiaque vous émerveille cet été au soleil,
Dans la mer, un message vous attend peut-être dans une bouteille.
Vincent Avanzi
Chief Poetic Officer, Human Odyssey - The Ink of the Future
Vincent Avanzi is a Chief Poetic Officer, International Speaker and founder of The Ink of the Future (La Plume Du Futur). Former Microsoft employee, globe-trotter and a life passion for poetry, he now gives creative conferences to companies on Corporate Poetry and Prospective Thinking, helps organizations on their brand poetic identity and marketing communication, and performs poetic inspiring speeches in business and public events around the world.
Crédits photo : Metropolitan Museum of Art., DR
Partager :
Fermer
J'y étais, souvenirs de l'été à un ami.
(*) Obligatoire
Fermer
Modifiez votre mot de passe
Fermer
Veuillez saisir votre identifiant
Fermer
Fermer
Bienvenue sur Pluris
Inscrivez-vous pour rejoindre
la communauté Pluris et recevoir chaque semaine le magazine.
Créer un compte avec un email
Bienvenue sur Pluris
, complétez le formulaire pour terminer votre inscription.